Question\Réponse: La trinité et le baptême de Jésus

Il est rare que lors d’une discussion sur la doctrine de la divinité, que le baptême de Jésus ne soit pas mentionné comme une preuve de la trinité. En est-il réellement?

Analysons cet évènement de la vie de Jésus, en comparant les passages des quatre évangiles parlant du baptême de Jésus:

  • Comparaison des versets des quatre évangiles

Matthieu 3:16 Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.

Marc 1:10 Au moment où il sortait de l’eau, il vit les cieux s’ouvrir, et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe.

Luc 3:22 et le Saint Esprit descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe. Et une voix fit entendre du ciel ces paroles: Tu es mon Fils bien-aimé; en toi j’ai mis toute mon affection.

Jean 1:32 Jean rendit ce témoignage: J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et s’arrêter sur lui.

L’Esprit= le Saint Esprit = l’Esprit de Dieu

En comparant ces quatre versets, nous pouvons conclure que le Saint-Esprit est l’Esprit de Dieu. L’Esprit qui appartient à Dieu. L’homme a été créé à l’image de Dieu . De même que l’esprit de l’homme appartient à l’homme, aussi l’Esprit de Dieu appartient à Dieu.

  • La raison de la manifestation de l’Esprit de Dieu lors du baptême de Jésus:

Ayant découvert par la parole de Dieu que le Saint-Esprit est l’Esprit de Dieu, quelle était alors la raison de la manifestation de l’Esprit de Dieu lors du baptême de Jésus? Était-ce pour démontrer une trinité, (un dieu en trois personnes) ou quelque chose d’autre?

Voyons ce que dit la Bible:

«Jean rendit ce témoignage: J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et s’arrêter sur lui (Jésus). Je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser d’eau, celui-là m’a dit: Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrêter, c’est celui qui baptise du Saint-Esprit. Et j’ai vu, et j’ai rendu témoignage qu’il est le Fils de Dieu. » Jean 1:32-34 LSG

La manifestation de l’Esprit de Dieu n’était pas pour prouver une trinité comme plusieurs le croient, mais définitivement pour prouver que Jésus était réellement le Fils de Dieu (fait que la doctrine de la trinité nie; ce qui est un tout autre sujet).

C’était là le témoignage de Jean le Baptiste. Il a témoigné que Jésus était le Fils de Dieu parce qu’il a entendu la voix du Père venant du ciel disant celui-ci est mon Fils bien-aimé et a vu l’Esprit sous la forme d’une colombe s’arrêter sur Jésus, confirmant ainsi pour Jean-Baptiste que Jésus est le Messie. Le témoignage de Jean est véritable: Jésus est le Fils de Dieu.

Le second témoignage de Jean Baptiste en dit de même:

«car celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, parce que Dieu ne lui donne pas l’Esprit avec mesure. Le Père aime le Fils, et il a remis toutes choses entre ses mains. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.» Jean 3:34-36 LSG

Dieu a donné à Jésus son Esprit sans mesure. Il a plu au Père que toute la plénitude de la divinité habite corporellement en Christ (Cf. Colossiens 1:19; 2:9). Nous aussi nous pouvons être remplis de toute la plénitude de Dieu (Cf. Éphésiens 3:19) si nous nous soumettons à lui.

« Nous avons ici la révélation des hauteurs auxquelles, dès que nous en remplirons les conditions, nous pourrons atteindre par la foi aux promesses de notre Père céleste. Nous avons accès, par les mérites du Christ, à la puissance infinie. “Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui?” Romains 8:32. C’est sans mesure que le Père a donné au Fils son Esprit, auquel nous pouvons participer dans sa plénitude. “Si donc, méchants comme vous l’êtes, dit Jésus, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent!” Luc 11:13. “Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.” “Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite.” Jean 14:14; 16:24. (Ellen White, La Tragédie des Siècles, p.518, par.1)

La manifestation de l’Esprit était aussi pour accomplir une prophétie de l’Ancien Testament concernant le Messie:

Esaïe 42:1 Voici mon serviteur, que je soutiendrai, Mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J’ai mis mon esprit sur lui; Il annoncera la justice aux nations.

La descente de l’Esprit de Dieu sur Jésus lors de son Baptême était une confirmation de ce verset, et on peut maintenant l’identifier comme le Christ de Dieu, son serviteur et son élu puisqu’il est le seul dont les Écritures ont rendu un tel témoignage.

  • La tentation de Jésus:

Cela peut sembler un autre sujet, mais une petite considération des propos de Satan lors de la tentation au désert suffira pour démontrer le lien existant entre le baptême et la tentation.

Au baptême, Dieu déclara que Jésus est son Fils bien-aimé en qui il a mis toute son affection.

Lors de la tentation, Satan va tenter Jésus concernant la déclaration du Père:

«Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur, s’étant approché, lui dit: Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains.

et lui dit: Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet; Et ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre.» Matthieu 4:2-3, 6 LSG

Si tu es le Fils de Dieu  a  dit Satan qui essaya d’insinuer du doute dans les pensées de Jésus qui venait d’entendre son Père lui dire qu’il est son Fils bien-aimé. Satan avait compris  ce qui s’est passé au Jourdain et il mit en question la filialité divine de Jésus avec Dieu.

  • Ecrits d’Ellen White sur le baptême de Jésus.

Maintenant, après avoir établi la vérité par la Bible sur ce sujet, voyons ce qu’a dit Ellen White de cet événement dans son livre Jésus-Christ. Mes commentaires seront en parenthèse. Vous serez en mesure de constater qu’elle ne fait aucune allusion à une manifestation de la trinité. Mais elle insista sur l’importance de cette voix qui a affirmé du haut du ciel que Jésus est le Fils bien aimé de Dieu:

Après être sorti de l’eau, Jésus s’agenouilla pour prier au bord du fleuve. Une ère nouvelle et importante s’ouvrait devant lui. Les conflits qui allaient le mettre aux prises avec les hommes se dressaient devant lui… JC 91.4

Le regard du Sauveur paraît pénétrer dans le ciel tandis qu’il épanche son âme dans la prière. Il sait à quel point les cœurs des hommes ont été endurcis par le péché, et combien il leur sera difficile de discerner sa mission et d’accepter le don du salut. Il plaide auprès du Père pour obtenir la puissance (Jésus demanda aux disciples d’attendre la puissance d’en haut, avant d’aller prêcher l’évangile cf. Luc 24:49; Actes 1:8) qui vaincra leur incrédulité, qui brisera les chaînes que Satan a rivées autour d’eux, et qui pour eux amènera la défaite du destructeur. Il veut un témoignage de Dieu acceptant l’humanité, en la personne de son Fils.  JC 92.3

Les anges n’ont jamais entendu une telle prière. Ils voudraient apporter à leur Chef bien-aimé un message rassurant et consolant. C’est le Père lui-même qui veut répondre à la supplication de son Fils (Le Père n’a pas donné à quelqu’un d’autre que lui la responsabilité de rassurer et consoler son Fils, Dieu lui-même répondit à la supplication de Jésus). Les rayons de gloire jaillissent directement de son trône. Les cieux s’ouvrent et une forme de colombe (ces rayons de gloire venant du trône du Père, n’est rien d’autre que l’Esprit descendant sous une forme de colombe) toute resplendissante descend sur la tête du Sauveur: emblème (l’emblème de colombe ne représente pas une troisième personne appelé Dieu le Saint-Esprit, mais bien Jésus-Christ, celui qui est doux et humble) bien approprié à celui qui est doux et humble.  JC 92.4

Jean et quelques-uns seulement parmi ceux qui se trouvaient au Jourdain, aperçurent la vision céleste. Cependant l’assemblée sentit la solennité de la présence divine (L’Esprit divin que le Rédempteur du monde a promis d’envoyer est la présence et la puissance de Dieu [Ellen White, Signs of the Times, 23 novembre 1891, par.1, ‘The Comforter’]). Le peuple considérait le Christ en silence. Il paraissait baigné dans la lumière qui environne le trône de Dieu. Son visage, tourné vers le ciel, respirait une gloire qu’on n’avait jamais aperçue sur un visage humain. On entendit une voix venant du ciel, disant: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, objet de mon affection”, paroles destinées à inspirer la foi aux témoins de cette scène, et à fortifier le Sauveur en vue de sa mission. Bien que les péchés d’un monde coupable reposassent sur le Christ, et malgré l’abaissement auquel il s’était soumis en revêtant notre nature déchue, la voix céleste le reconnaissait comme étant le Fils de l’Eternel. (Et c’est pour cela Jean a rendu son tel témoignage). JC 93.1

Jean est profondément ému en voyant Jésus prosterné et suppliant, sollicitant avec larmes l’approbation du Père. Quand la gloire de Dieu l’environne (Elle équivaut l’Esprit-Saint à la gloire de Dieu) et la voix céleste se fait entendre, Jean reconnaît le signe (Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrêter) que Dieu lui a promis. Il vient de baptiser le Rédempteur du monde! Le Saint-Esprit le saisit, et, la main tendue vers Jésus, il s’écrie: “Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.” Aucun des auditeurs, et pas même celui qui prononça ces mots: “l’Agneau de Dieu”, n’en a compris toute la portée. … La parole dite à Jésus au Jourdain: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, objet de mon affection”, embrasse l’humanité tout entière. Dieu parle alors à Jésus en tant que notre représentant (Aucun homme sur la terre, aucun ange du ciel, ne pouvait payer la peine du péché. Jésus était seul à pouvoir sauver l’homme rebelle. (Ellen White Messages choisis, vol. 1, p.379)). Malgré tous nos péchés et nos faiblesses, nous ne sommes pas rejetés comme des êtres sans valeur. Sa grâce magnifique nous a été “accordée en son bien-aimé”. Ephésiens 1:6. La gloire qui enveloppe le Christ est un gage de l’amour que Dieu a pour nous (Lire Jean 3 :16; 1 Jean 3:1). Elle atteste la puissance de la prière; elle montre comment la voix humaine peut atteindre l’oreille de Dieu, comment nos supplications sont accueillies dans les parvis célestes. A cause du péché la terre a été séparée du ciel, elle est devenue étrangère à sa communion; mais Jésus a rétabli la liaison avec la sphère de la gloire. Son amour a enveloppé l’homme et atteint les plus hauts cieux. La lumière (=L’Esprit de Dieu, nous pouvons aussi le recevoir) qui, à travers les portiques, descend sur la tête du Sauveur, descendra aussi sur nous si, par la prière, nous demandons le secours nécessaire pour résister à la tentation (Victoire sur le péché est garanti par l’Esprit de Dieu en nous). La voix qu’entend Jésus répétera à toute âme croyante: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, objet de mon affection.  (Ellen White, Jésus-Christ, p.91.4;; 92.4-93.2)

Que le Seigneur vous bénisse et vous fait comprendre sa Parole de Vérité!

N’hésitez pas à continuer à nous poser toute autre question, ce sera tout un plaisir de vous répondre.

Que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur! 2 Pierre 1:2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.