Archives du mot-clé Victoire sur le péché

L’humiliation nécessaire du peuple de Dieu le jour de l’expiation!

Nous sommes le 22 octobre.

Il y a 174 ans (22 octobre 1844-22 octobre 2018), notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ a quitté le lieu Saint pour le lieu Très Saint pour purifier le sanctuaire.

Nous sommes donc au temps antitypique des expiations. Un temps de préparation solennel pour le peuple de Dieu selon Daniel 8 v 14.

«Et il me dit: Jusqu’à deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié.» ‭‭Daniel‬ ‭8:14‬ ‭OST‬‬

Vivons-nous selon l’importance de cet oeuvre?

Durant le jour typique de l’expiation, nous voyons que ce jour était un jour très solennel:

«Et ceci sera pour vous une ordonnance perpétuelle: au septième mois, le dixième jour du mois, vous humilierez vos âmes, et vous ne ferez aucune œuvre, ni celui qui est du pays, ni l’étranger qui séjourne au milieu de vous; Car en ce jour on fera l’expiation pour vous, afin de vous purifier; vous serez purifiés de tous vos péchés devant l’Éternel. Ce sera pour vous un sabbat, un jour de repos, et vous humilierez vos âmes; c’est une ordonnance perpétuelle.» Lévitique‬ ‭16:29-31‬ ‭OST‬‬

C’était un jour où chacun du peuple devrait humilier son âme et s’examiner eux-mêmes:

«Le dixième jour de ce septième mois sera le jour des expiations; vous aurez une sainte convocation, vous humilierez vos âmes, et vous offrirez à l’Éternel des sacrifices faits par le feu. Vous ne ferez aucune œuvre ce jour-là; car c’est le jour des expiations, où doit être faite pour vous l’expiation devant l’Éternel votre Dieu. Car toute personne qui ne s’humiliera pas ce jour-là, sera retranchée du milieu de son peuple. Et toute personne qui fera ce jour-là une œuvre quelconque, je la détruirai du milieu de son peuple. Vous ne ferez aucune œuvre; c’est une ordonnance perpétuelle pour vos générations, dans toutes vos demeures.» Lévitique‬ ‭23:27-31‬ ‭OST‬‬

Réfléchissons durant la journée à propos de notre Souverain Sacrificateur, Jésus-Christ (Héb 1:8)et son oeuvre de purification!

Que chacun de nous s’humilie et s’examine:

«Examinez-vous vous-mêmes, pour voir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes; ne reconnaissez-vous pas vous-mêmes que Jésus-Christ est en vous? à moins que, peut-être, vous ne fussiez réprouvés.» 2 Corinthiens‬ ‭13:5‬ ‭OST‬‬

Si Christ n’est pas en nous nous serons retranchés du milieu de son peuple.

En tant que peuple de Dieu, pendant que le Christ officie dans le lieu très saint du sanctuaire céleste là-haut, remplissons notre devoir:

« Par la grâce de Dieu et par des efforts persévérants, ils devront être vainqueurs dans leur guerre contre le mal. Pendant que le jugement s’instruit dans le ciel et que les fautes des croyants repentants s’effacent des registres célestes, *il faut que, sur la terre, le peuple de Dieu renonce définitivement au péché*. Ce fait est plus clairement présenté par les messages du quatorzième chapitre de l’Apocalypse. » Tragédie des siècles, p.461.

Car le mystère de Dieu (Apoc 10:7) est sur le point de s’accomplir:

« Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair, pour son corps, qui est l’Église. C’est d’elle que j’ai été fait ministre, selon la charge que Dieu m’a donnée auprès de vous, afin que j’annonçasse pleinement la parole de Dieu, le MYSTÈRE CACHÉ DE TOUT TEMPS ET DANS TOUS LES ÂGES, MAIS RÉVÉLÉ MAINTENANT À SES SAINTS, à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: CHRIST EN VOUS, L’ESPÉRANCE DE LA GLOIRE. C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, DEVENU PARFAIT EN CHRIST. » Colossiens 1:24-28

Que chacun de nous répète cette prière de David:

«Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur; éprouve-moi, et connais mes pensées. Vois si je suis dans une voie d’injustice, et conduis-moi dans la voie de l’éternité!» Psaumes‬ ‭139:23-24‬ ‭OST‬‬

«Éternel, sonde-moi et m’éprouve; examine mes reins et mon cœur!» Psaumes‬ ‭26:2‬ ‭OST‬‬

Et l’Éternel le fera:

«Moi, l’Éternel, je sonde le cœur, et j’éprouve les reins; et cela pour rendre à chacun selon ses voies, selon le fruit de ses actions.» Jérémie‬ ‭17:10‬ ‭OST‬‬

La sanctification est l’œuvre de toute une vie

L’œuvre de la sanctification est l’œuvre de toute une vie; elle doit se poursuivre continuellement; mais cette œuvre ne peut s’accomplir dans un cœur qui rejette ou néglige la lumière sur n’importe quelle partie de la vérité. Une âme sanctifiée ne se résigne pas à l’ignorance; elle veut marcher dans la lumière qu’elle possède et aspire à plus de lumière encore. Semblable au mineur qui creuse à la recherche d’or et d’argent, le disciple du Christ recherche les trésors cachés de la vérité; il s’avance de lumière en lumière, augmentant sans cesse ses connaissances. Il croît sans cesse en grâce et dans la connaissance de la vérité. Le moi doit être vaincu. Tout défaut de caractère doit être discerné dans le grand miroir de Dieu. Nous voyons ainsi si oui ou non nous sommes condamnés par la règle divine du caractère.

Si vous vous sentez condamnés, il n’y a qu’une chose à faire: se repentir devant Dieu d’avoir transgressé sa loi, avoir foi en notre Seigneur Jésus-Christ qui seul peut nous purifier du péché. Pour obtenir le ciel il faut se conformer aux saintes exigences de Dieu. Combattre selon les règles n’est pas lutter en vain. Croyez seulement à la vérité telle qu’elle est en Jésus, et vous serez fortifiés en vue de la bataille à livrer aux puissances des ténèbres. Les lutteurs d’autrefois s’efforçaient de gagner une couronne corruptible. Nous luttons en vue d’une couronne qui ne se flétrit pas.

Satan fera usage de tous ses artifices et de toutes ses ruses pour amener notre ruine. Si vous vous rangez parmi ceux qui en prennent à leur aise, en disant des lèvres: “Je suis sauvé”, alors que vous négligez les commandements de Dieu, vous serez perdus pour toujours. Jésus a prononcé des paroles terribles pour ceux qui en prennent à leur aise et qui restent inactifs. Celui qui obéit trouve en Jésus une vérité pleine de douceur. C’est la joie du Saint-Esprit. Laissez-vous donc persuader: ouvrez votre esprit et votre cœur pour accueillir tout rayon de lumière émanant du trône de Dieu.

Ce n’est pas le temps d’être indifférent, négligent, et d’aimer le plaisir. Le Christ revient avec puissance et une grande gloire. Etes-vous prêts? Est-ce que vous vous débarrassez de vos péchés? Etes-vous sanctifiés par la vérité, conformément à la prière du Christ? Il a demandé, au sujet de ses disciples: “Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité.” Jean 17:17.

Les parents devraient élever leurs enfants dans la crainte du Seigneur, leur apprenant à se conformer joyeusement à la volonté divine. On ne peut surestimer les avantages d’une piété précoce. Pour beaucoup les impressions reçues au temps de la jeunesse durent jusque dans l’éternité. C’est pendant la jeunesse que les statuts et les commandements de Dieu s’inscrivent le plus aisément sur les tablettes de l’âme. On a beaucoup négligé d’instruire les enfants; on ne leur a pas présenté comme il le fallait la justice du Christ.

Le temps de grâce nous est accordé pour que nous puissions former un caractère prêt pour l’éternité. Pensée solennelle: vos enfants sont confiés à vos soins pour que l’éducation que vous leur donnez forme en eux des caractères susceptibles d’être approuvés de Dieu et non point des caractères qui deviennent des jouets entre les mains de Satan et de ses anges. Du milieu de la colonne de nuée et de feu Jésus fit entendre sa voix et recommanda à son peuple d’instruire ses enfants avec diligence concernant les commandements de Dieu. Qui est-ce qui se conforme à ces instructions? Qui s’efforce de faire en sorte que ses enfants aient l’approbation divine? Qui se souvient constamment que les talents et les dons de ses enfants appartiennent à Dieu et devraient être entièrement consacrés à son service?

Anne consacra Samuel au Seigneur, et Dieu se révéla à lui dès son enfance. Nous devrions nous donner beaucoup plus de peine pour nos enfants et notre jeunesse; car Dieu leur permettra de faire de grandes choses en son nom, enseignant la vérité dans des pays étrangers, à ceux qui gisent dans les ténèbres de l’erreur et de la superstition. Si vous gâtez vos enfants, faisant tous leurs caprices; si vous encouragez chez eux la coquetterie, la vanité et l’orgueil, vous ferez une œuvre qui sera une source de désappointement pour Jésus, qui a payé un prix infini pour leur rachat. Il désire que les enfants le servent d’un cœur non partagé.

Parents, une grande œuvre vous attend pour Jésus qui a tout fait pour vous. Prenez-le pour votre guide et votre secours. Dieu ne vous a pas refusé le don le plus précieux qu’il pût vous offrir — son Fils unique [engendré¹]. Il ne faut pas empêcher enfants et jeunes gens de venir à Jésus. Satan cherche à s’attacher les enfants avec des liens d’acier; ce n’est que par des efforts personnels décisifs que vous réussirez à les conduire à Jésus. Il faudrait se donner plus de peine pour les enfants et les jeunes gens: ils sont l’espoir de l’Eglise. Joseph, Daniel et ses compagnons, Samuel, David, Jean, Timothée: autant d’exemples lumineux attestant que “le commencement de la sagesse, c’est la crainte de l’Eternel”. Proverbes 9:10.

Faisons des efforts plus énergiques si nous voulons que le Seigneur Jésus demeure avec nous en qualité de conseiller et d’assistant. La lumière qui émane du Fils de Dieu cloué à la croix peut ramener tous les égarés. Il possède une puissance capable de purifier le cœur et de transformer le caractère. Que tout vrai chrétien œuvre en faveur des enfants et des jeunes gens, plaçant devant leurs yeux l’amour immaculé de Jésus. Alors l’attrait et les illusions du monde perdront leur force; on ne verra aucun avantage à suivre le sentier de la désobéissance.

Extrait de Ellen White, Messages choisis, vol.1, p.372-375

  1. only begotten= unique(seul) engendré.

RECEVEZ LE SAINT-ESPRIT (PART 5)

Le Gage de Notre Héritage

« …En lui vous aussi dont vous avez eu confiance, après avoir entendu la parole de vérité, l’évangile de votre salut, en qui aussi après avoir cru, vous avez été scellés du Saint-Esprit de la promesse, Lequel est le gage de notre héritage jusqu’à la rédemption de la possession acquise, à la louange de sa gloire.» Éphésiens 1:13,14 KJVF

Le « Saint-Esprit de la promesse » « est le gage de notre héritage jusqu’à la rédemption de la possession acquise. »

Un « gage » est « une partie payée d’avance sur un contrat, comme garantie de la totalité de la chose. »

Dieu en Christ s’est engagé à nous donner un héritage éternel dans « une patrie meilleure » que celle-ci, « c’est-à-dire une céleste », ayant pour capitale une ville glorieuse, « dont Dieu est l’architecte et le fondateur. »

Cet héritage est acheté et payé en totalité pour nous. Mais le temps n’est pas encore venu pour la rédemption complète de la possession acquise.

Mais celui qui a signé un contrat pour nous la donner quand elle sera entièrement récupérée, nous paie une partie à l’avance, nous donne un gage, comme garantie de toute la possession éternelle.

Le gage, cette partie payée d’avance sur le contrat, est le Saint-Esprit. Cette garantie de la possession éternelle est l’Esprit éternel.

Si vous avez cet Esprit, et aussi longtemps que vous l’avez, vous êtes sûr de cet héritage éternel. Si vous n’avez pas cet Esprit, vous n’avez aucune garantie sur l’héritage.

Mais l’héritage est un don gratuit à tous; et de même est le gage, la garantie, un don gratuit à tous. Et cette garantie est « le Saint-Esprit de la promesse. »

« Demandez, et on vous donnera. » « Recevez le Saint-Esprit. »

A. T. Jones, The Advent Review and Sabbath Herald, May 3, 1898

RECEVEZ LE SAINT-ESPRIT (PART 4)

Justice, Paix et Joie

« Car le royaume de Dieu n’est pas manger et boire, mais justice, paix, et joie dans l’Esprit-Saint. »

Le royaume étant le royaume de Dieu, la justice n’est que la justice de Dieu, la paix n’est que la paix de Dieu, et la joie n’est que la joie de Dieu — la joie dans le Saint-Esprit; on ne le trouve que dans le Saint-Esprit.

Et « en vérité, en vérité, je te dis, que si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. »

À moins qu’un homme soit né de nouveau, il ne peut pas voir la justice, il ne peut pas voir la paix, il ne peut pas voir la joie dans le Saint-Esprit.

Renaître, c’est être né d’en haut. C’est être né dans les choses de Dieu. C’est être né d’eau et d’Esprit.

Les choses du royaume de Dieu — la justice, la paix et la joie — ne peuvent être connues que par l’Esprit de Dieu; car « De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. »

Et « le royaume de Dieu est en vous ». La justice, la paix et la joie dans le Saint-Esprit, sont-elles en vous? Si non, pourquoi pas?

Professez-vous être un Chrétien, — citoyen du royaume de Dieu, —  et que vous n’avez pas les éléments essentiels, — en fait le royaume lui-même, — en vous?

Si tel est le cas, la seule est que vous n’êtes pas né de l’Esprit. Et « si quelqu’un n’a point l’Esprit de Christ, il n’est point à lui. »

Ô, le Père céleste est plus disposé à vous donner le Saint-Esprit que vous êtes disposés à donner de bonnes choses à vos propres enfants! « Demandez, et on vous donnera. » « Recevez le Saint-Esprit. »

A. T. Jones, The Advent Review and Sabbath Herald, April 5, 1898

RECEVEZ LE SAINT-ESPRIT (PART 3)

Le Fruit de l’Esprit

« Mais le fruit de l’Esprit est la charité, la joie, la paix, la patience, la douceur, la bonté, la fidélité, la bénignité, la tempérance. »

Pour qu’il y ait du fruit, il doit y avoir une racine. Il est impossible d’avoir des fruits sans avoir d’abord une racine.

Afin d’avoir le fruit de l’Esprit dans la vie, le Saint-Esprit lui-même doit être la racine de la vie. Pour que le fruit de l’Esprit puisse apparaître sur l’arbre, le Saint-Esprit Lui-même doit être la vie de l’arbre.

Il est impossible d’avoir un amour authentique, ou la joie, ou la paix, ou la longanimité, ou la douceur, ou la bonté, ou la foi, ou la douceur, ou la tempérance, pour apparaître dans la vie, sans avoir l’Esprit Saint pour racine, la source de la vie, oui, la vie elle-même.

Il n’est pas véritable l’amour qui aime seulement ceux qui l’aiment, mais l’amour véritable aime tous, même des ennemis. Ce n’est pas la bonté authentique qui fait du bien seulement à ceux qui lui font du bien, mais celle qui fait du bien à tous, même envers les ingrats et les mauvais. (Luc 6: 32-35).

L’amour véritable, ou la joie, ou la paix, ou la patience, ou la douceur, ou la bonté, ou la foi, ou la douceur, ou la tempérance, ne vient pas de nous-mêmes, elle ne vient pas de ce monde; cela vient seulement de Dieu, c’est le fruit seulement de l’Esprit de Dieu.

Tous peuvent avoir le fruit de l’Esprit, parce que tous peuvent avoir l’Esprit.

« Demandez, et on vous donnera. » « Recevez le Saint-Esprit. »

A. T. Jones, The Advent Review and Sabbath Herald, March 22, 1898

RECEVEZ LE SAINT-ESPRIT (PART 2)

Nous sommes consolés

« CHRIST a bien fait comprendre à ses disciples qu’ils devaient demander dans leur prière à Dieu pour le don du Saint-Esprit; et ensuite, se mettant dans une attitude à le recevoir, ils recevraient tous les dons compris dans le don de l’Esprit. »

Jésus dit: « Sans moi, vous ne pouvez rien faire. »

Mais il est parti; il n’est pas présent comme il était quand il a dit cela.

Tout va bien, cependant; car il était avantageux pour qu’il soit parti.

Cependant il dit: Ne vous inquiétez pas: « je ne vous laisserai pas sans consolation, je viendrai à vous. »

Nous ne sommes pas laissés sans consolation, parce qu’il vient à nous par le Consolateur. Et « le Consolateur, qui est le Saint-Esprit », « demeurera avec vous pour toujours. »

Le Saint-Esprit apporte la présence du Christ au croyant, pour demeurer avec lui pour toujours. « Son Esprit dans l’homme intérieur; En sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi… afin que vous soyez remplis de toute la plénitude de Dieu. »

Le Saint-Esprit vient demeurer avec nous pour toujours. Le Saint-Esprit apporte la présence de Christ pour demeurer avec nous pour toujours. C’est pourquoi Jésus dit: « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » « Je ne te laisserai point et je ne t’abandonnerai point. »

Jésus a dit: « Sans moi, vous ne pouvez rien faire. » C’est l’Esprit-Saint qui nous amène le Christ. Par conséquent, il est aussi clair qu’A B C, et aussi vrai que la parole de Dieu, que sans le Saint-Esprit, nous ne pouvons rien faire.

Professer une religion, se joindre à l’église, « œuvrer à la cause », sont tous « rien » sans le don, le baptême et la demeure permanente du Saint-Esprit. « Demandez, et on vous donnera. » « Recevez le Saint-Esprit. »

« Le Seigneur Jésus veut que tous se tiennent à leur place. Il utilise l’influence d’un croyant, la richesse d’un autre et les accomplissements d’un autre. Sur chacun est inscrit, Sainteté au Seigneur. Chacun est sanctifié et mis à part pour un but sacré. Tous doivent coopérer avec Dieu. L’esprit, le cœur, l’âme et la force appartiennent à Dieu. Nous sommes à lui par création et par rédemption. ‘Vous n’êtes pas à vous-mêmes; car vous a été rachetés à un grand prix; glorifiez donc Dieu en votre corps et en votre esprit, qui appartiennent à Dieu’. »

Quand Cyrus W. Field, le fabricant du câble atlantique, a quitté sa maison à l’âge de quinze ans pour se frayer un chemin dans le monde, son père lui a dit: « Cyrus, je suis sûr que tu réussiras; car tes camarades de jeu ne pouvaient jamais te persuader à aller jouer, jusqu’à ce que tout le travail pour lequel tu étais responsable soit fini. » C’est une garantie suffisante qu’un garçon réussira. C’est simplement la fidélité. Et la fidélité elle-même est un succès.

« Celui qui n’a pas suffisamment la foi en Christ pour croire qu’il peut l’empêcher de pécher, n’a pas cette foi qui lui accordera une entrée dans le ciel de Dieu. »

A. T. Jones, The Advent Review and Sabbath Herald, February 22, 1898

Une justification qui conduit à l’obéissance

Et moi, je suis mort; de sorte qu’il s’est trouvé que le commandement, qui M’ÉTAIT DONNÉ POUR AVOIR LA VIE, m’a donné la mort. Romains 7:10 OST

En effet, Moïse décrit la JUSTICE QUI EST PAR LA LOI, en disant, que l’homme qui fera ces choses VIVRA PAR ELLES. Romains 10:5 OST

Ces deux versets nous démontrent que la loi de Dieu peut accorder la vie et la justice à un individu. Toutefois, pour que la loi puisse gratifier ces deux choses, il faut que cet individu  durant son existence, n’ait JAMAIS transgressé la loi. En respectant la loi ou les dix commandements, elle ne peut le condamner à la mort. Donc, cet individu continuera à vivre abondamment et dans la justice. Lire la suite Une justification qui conduit à l’obéissance