Archives du mot-clé Esprit du Seigneur

LE CARDINAL CATHOLIQUE ROMAIN DIT QUE LES ANTI-TRINITAIRES DÉTRUISENT L’HUMANITÉ — SUGGÉRANT DES «SOLUTIONS TRINITAIRES» AU BESOIN DU MONDE

La vérité du seul vrai Dieu le Père et de son seul Fils engendré Jésus-Christ doit être vraiment en train de faire des percées, car un cardinal catholique a dit dernièrement que plus que COVID, ce sont les «anti-trinitaires» qui détruisent l’humanité! Jetez un œil à ce qu’il a dit: Lire la suite LE CARDINAL CATHOLIQUE ROMAIN DIT QUE LES ANTI-TRINITAIRES DÉTRUISENT L’HUMANITÉ — SUGGÉRANT DES «SOLUTIONS TRINITAIRES» AU BESOIN DU MONDE

Le Saint-Esprit est…!

Lorsqu’il s’agit de parler du Saint-Esprit, il y a toute sorte de théories inventées par les hommes. Cet article n’est pas écrit dans le but de produire toute autre théorie humaine, mais de donner à chaque lecteur l’opportunité de voir ce que la Bible elle-même dit du Saint-Esprit. Nous nous sommes exercés à passer à travers les pages de la Bible pour découvrir ce qu’elle enseigne à ce sujet. Voilà les retombées de notre recherche et nous le partageons avec vous tous qui veulent se laisser enseigner par la Parole de Dieu en toute humilité.

Selon la Bible…

Lire la suite Le Saint-Esprit est…!

La communion de l’Esprit

« Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu, et la communication (communion, version Darby) du Saint-Esprit, soient avec vous tous! » 2 Corinthiens 13:13 LSG

En quoi consiste la communion de l’Esprit?

RÉPONSE COURTE: la communion de l’Esprit est la communion avec le Père et le Fils. C’est par leur Esprit que Dieu et Jésus-Christ, le seul Fils engendré de Dieu, font leur demeure en nous. Ainsi, ils rentre en communion avec nous.

RÉPONSE DÉTAILLÉE: la communion de l’Esprit est la communion avec le Père et le Fils. L’apôtre Jean nous dit avec qui nous sommes en communion:

«ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ. » 1 Jean 1:3 LSG

Paul lui-même qui a écrit la communion de l’Esprit, recherchait la communion avec le Père et le Fils sous la puissance du Saint-Esprit :

« Tandis que Saul s’abandonnait ainsi à la puissance convaincante du Saint-Esprit, il découvrit les erreurs de sa vie, et comprit la portée lointaine de la proclamation de la loi divine. Lui qui était jadis un pharisien orgueilleux, persuadé d’être justifié par ses propres œuvres, s’inclinait maintenant devant Dieu avec l’humilité et la simplicité d’un petit enfant, confessant sa propre indignité et reconnaissant les mérites d’un Sauveur crucifié et ressuscité. Il souhaitait ardemment être dans une communion et une harmonie parfaites avec le Père et le Fils. » Conquérants Pacifiques, p.105

Jésus lui-même enseigna la même chose en disant:

«Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous… Jésus lui répondit: Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous (Le Père et le Fils) viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. » Jean 14:16, 23 LSG

Sr White enseigne que c’est par l’Esprit que Le Père et le Fils font leur demeure en nous:

« Partout où vous allez, poursuivez le bon travail de rechercher les Écritures, et le Seigneur Jésus sera toujours à votre droite pour vous aider. Il est un souverain sacrificateur miséricordieux plaidant en votre nom. Il enverra son représentant, l’Esprit Saint; car il dit: ‘Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous (King James)’. Par l’Esprit, le Père et le Fils viendront et feront leur demeure avec vous. » (Bible Echo, 15 janvier 1893, par.8, ‘The Source of All Strength’)

Chers amis, avec qui le peuple de Dieu sera en communion sur la terre? Les rachetés seront en communion avec le Père et le Fils sur la nouvelle terre:

« L’apôtre Jean ne vit “point de temple dans la ville; car le Seigneur Dieu tout-puissant est son temple, ainsi que l’agneau Apocalypse 22:5; 21:22”. Le peuple de Dieu sera admis dans la communion du Père et du Fils. » Tragédie des siècles, p.735.

En conclusion, lorsque Paul énumérait dans sa deuxième lettre aux Corinthiens sa bénédiction, Il n’était pas en train d’enseigner l’existence d’une trinité. Il ne faisait que leur rappeler la réalité chrétienne de chaque croyant:

Nous sommes sauvés par l’amour de Dieu qui nous a tant aimé et a donné son Fils (Jean 3:16) pour nous accorder la vie éternelle, son Fils qui est pleine de grâce (Jean 1:14), c’est par cette grâce que nous sommes sauvés (Ephésiens 2:8). Et la communion de l’Esprit est le moyen par lequel nous pouvons rester dans cette grâce et jouir de l’amour de Dieu pour l’éternité. Car sans la sanctification, la sanctification de l’Esprit, personne ne verra le Seigneur (Hébreux 12:14) et ne pourra être en communion avec le Père et le Fils sur la nouvelle terre.

Paul en aucun cas, était en train de se contredire. Dans sa première lettre aux Corinthiens, il avait clairement déclaré qui est le Dieu du Christianisme dont il était lui-même apôtre et ministre:

« Pour ce qui est donc de manger des choses sacrifiées aux idoles, nous savons qu’une idole n’est rien dans le monde, et qu’il n’y a qu’un seul Dieu.  Car, quoiqu’il y en ait, soit dans le ciel, soit sur la terre, qui sont appelés dieux (comme, en effet, il y a plusieurs dieux et plusieurs seigneurs), Toutefois, nous n’avons qu’un seul Dieu, le Père, duquel procèdent toutes choses, et nous sommes pour lui; et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par lequel sont toutes choses, et nous sommes par lui. » 1Co 8:4-6  OST

Recevez le Saint-Esprit (Part 1)

Pourquoi le don du Saint-Esprit?

Le baptême du Saint-Esprit est donné seulement  pour nous consacrer au  service.

Quiconque veut le baptême, ou le don du Saint-Esprit, afin qu’il puisse être élevé dans une extase et rester là, se balançant, comme un canari, dans une sensation extatique le reste de ses jours, ne l’obtiendra jamais.

Pourtant, il s’agit là de l’idée que des milliers de personnes ont de l’objet et de l’effet du baptême du Saint-Esprit. Donc leur chanson préférée est :

« O, pourrais-je à jamais, à jamais rester
Dans une telle impression que cela.
Je m’assiérais et je m’égarerai
Dans la béatitude éternelle! »

Le Christ n’a jamais été dans une « impression » comme celle-ci, merci au Seigneur: s’il l’avait été, nous serions éternellement perdus. Mais ces gens pensent que telle est exactement « l’impression » qui devient le ciel. Pourtant, s’ils réfléchissaient vraiment, ils verraient dans un instant que c’est complètement faux.

Jésus était au ciel. Il était là le possesseur, de droit divin pour toujours, de toute la béatitude que le ciel peut connaître. Cependant, sachant et possédant tout cela, il ne s’est pas assis et ne s’est pas égaré dans la béatitude éternelle.

Non. Il a tout laissé derrière lui et est descendu sur terre, et a passé sa vie ici au service d’un peuple pauvre et ruiné, chargé d’iniquité, pour apporter à ceux-ci la connaissance de Dieu, et tout le bien que cette connaissance apporte.

Et pour lui, c’était le bonheur. Pour lui, c’était plus que d’être au ciel même. C’était pour lui plus ou moins le ciel lui-même; c’était simplement le ciel lui-même; car, lorsqu’il est descendu sur terre, il n’a pas, à proprement parler, laissé le ciel derrière lui; il l’a amené et l’a lié à la terre dans une alliance perpétuelle qui ne doit pas être oubliée.

Pour lui, ce fut mieux que de rester dans le ciel. Il a volontairement choisi de faire cela; donc il l’a fait parce qu’il préférait le faire que de rester dans le ciel.

Ainsi, de son propre choix, il sortit du ciel et est venu sur la terre et resta là aussi longtemps que les hommes le laisseraient rester.

Et c’est cela le christianisme!

C’est pour cette glorieuse mission que le Seigneur Jésus est né, baptisé et oint du Saint-Esprit. Et c’est le but de la naissance, du baptême et de l’onction du Saint-Esprit, sur toute âme qui le reçoit.

« Comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de puissance Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu, en faisant du bien. » « L’Esprit du Seigneur est sur moi, c’est pourquoi il m’a oint; il m’a envoyé pour annoncer l’Évangile aux pauvres pour guérir ceux qui ont le cœur brisé; pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers l’ouverture de la prison. »

C’est ce que le baptême du Saint-Esprit était pour eux; et c’est ce que c’est pour toujours.

Quelle étonnante conception du christianisme, en effet, que celui qui a reçu le plus grand degré de son esprit, oublie tout le monde sauf lui-même; et ne pensant à rien, ne se souciant de rien, ni du péché, de la détresse et de la misère de la multitude des perdus tout autour de lui, devraient « s’asseoir » se dorloter d’une humeur haletante, et « se laisser aller au bonheur éternel » !!

Tel n’est pas l’esprit du christianisme. C’est simplement l’esprit du mocassin extrêmement égoïste, paresseux et absentéiste.

Non; l’esprit du christianisme est l’Esprit du Seigneur Jésus lui-même, et celui qui en a le plus grand degré, au lieu de s’asseoir et de s’égarer dans la béatitude éternelle, se lève, dans la certitude consciente du bonheur éternel, et travaille avec tout pouvoir dans le ciel et la terre, et chante pendant qu’il travaille, pour tirer tous les autres des ténèbres et des souffrances de ce monde de péché, vers la béatitude éternelle de la liberté glorieuse des fils de Dieu.

Il ne se soucie pas d’aller au ciel jusqu’à ce que son travail dans le monde soit terminé. Donnez-lui son choix n’importe quand, et il préfèrerait rester dans ce monde et travailler, que d’aller au ciel. Il sait qu’en Christ, qui est sa vie, le ciel est sûr pour lui. Et ayant trouvé dans son Seigneur béni, et par son Esprit, la connexion entre le ciel et la terre, pour lui c’est le ciel d’œuvrer dans le but d’amener les autres dans la connaissance et la certitude du ciel.

O, soyons seulement des chrétiens comme Christ l’était dans le monde! Alors nous serons utiles au monde, et le monde saura que Dieu a envoyé Jésus dans le monde.

Alonzo T. Jones, The Advent Review and Sabbath Herald, February 15, 1898

Le changement de l’enseignement concernant le Christ dans l’Adventisme: un appel à la réforme!

Aubourg Micail

Dans messages choisis vol. 1, p.240-241, la messagère du Seigneur nous dit ceci:

« Une lumière était accordée pour nous aider à comprendre les Écritures touchant le Christ, sa mission et son sacerdoce. » (Ellen White)

EW-1MC-240,241.001.jpeg

D’après, Ellen White, l’enseignement de nos pionniers sur Jésus-Christ fut donné et confirmé par l’Esprit du Seigneur. Elle l’appelle « une lumière« . Selon elle, c’était « une ligne de vérité partant de ce temps-là (de 1844) pour aboutir au moment ou nous entrerons dans la cité de Dieu…« . C’était ainsi que les fondements de notre foi furent fermement posés par

  1. l’étude de la Parole de Dieu accompagnée de prières,
  2. la recherche de la vérité,
  3. et la révélation de l’Esprit.

Lire la suite Le changement de l’enseignement concernant le Christ dans l’Adventisme: un appel à la réforme!

UN SEUL ET MÊME ESPRIT

Micail Aubourg

Pas si longtemps de cela, en parlant de la doctrine de Dieu, et spécifiquement concernant le Saint-Esprit, une personne me déclara:

Quand la Bible parle du Saint-Esprit et l’Esprit de Dieu, ce n’est pas la même chose.

J’étais ébahi d’entendre une telle déclaration dont on ne peut trouver aucun verset biblique à l’appui.

Selon les dire de cette personne, quand je lis le récit du baptême de Jésus-Christ dans Matthieu 3:16 et Luc 3:22, ce n’est pas la même chose.  Est-ce vrai? Comparons les versets suivants:

Lire la suite UN SEUL ET MÊME ESPRIT