Archives du mot-clé Évangile

Face à face avec la Vérité. Que ferais-tu?

Lors du jugement de Jésus-Christ face à Ponce Pilate, ce dernier lui demanda:

Qu’est-ce que la vérité?

Pilate venait d’entendre Jésus dire qu’il était venu dans ce monde pour témoigner de la vérité.

Alors Pilate lui dit: Tu es donc roi? Jésus répondit: Tu le dis; je suis roi, je suis né pour cela, et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est pour la vérité écoute ma voix. (Jean 18:37 OST)

Quelle tristesse! Lorsqu’on apprend que Pilate n’a pas attendu la réponse de Jésus.

Pilate lui dit: Qu’est-ce que la vérité? Et quand il eut dit cela, il sortit encore pour aller vers les Juifs, et leur dit: Je ne trouve aucun crime en lui. (Jean 18:38 OST)

Lire la suite Face à face avec la Vérité. Que ferais-tu?

Que voulait dire Jésus dans Jean 10:30?

Dans Jean 10:30, nous lisons cette déclaration de Jésus:

Moi et le Père nous sommes un. Jean 10:30

Que voulait dire Jésus par là?

Nous n’avons pas à spéculer sur ce que Jésus a voulu dire dans Jean 10:30 quand il a dit que lui et son Père sont un, parce que les paroles du Christ, plus loin dans Jean, révèlent exactement ce qu’il voulait dire. Lire la suite Que voulait dire Jésus dans Jean 10:30?

Quel jour est le septième jour: jour du repos?

3227303867_1_8_nssEMoFv

Micail Aubourg

Quel jour est le septième jour de la semaine ou le jour du repos ou le sabbat? Est-ce le dimanche ou le samedi (sabbat)?

Les  catholiques et les protestants  clament bien fort c’est le dimanche. Tandis que la Bible, l’histoire, les langues, les calendriers confirment et affirment que c’est le samedi (sabbat).
Comment est-ce que le 7ème jour peut être le dimanche, tandis que Jésus fût ressuscité un dimanche matin qui est le premier jour de la semaine comme le confirme Marc? Lire la suite Quel jour est le septième jour: jour du repos?

REVENDIQUER LE CARACTÈRE DE DIEU

cropped-rev_throne

«Car la vie éternelle c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.» (Jean 17:3)

Voilà le secret de la vie éternelle!
En d’autres termes, Jésus nous dit que beaucoup sont perdus, parce qu’ils ne connaissent pas le seul vrai Dieu et son Fils Jésus-Christ.

Je me pose la question: « Pourquoi nous ne connaissons pas le seul vrai Dieu et son Fils? Qui est responsable de cette situation?

Nous n’avons qu’à aller faire un tour sur l’internet, dans les journaux, les magazines, les films et même les écrits provenant de certaines organisations « chrétiennes », et nous pourrions facilement constater que le caractère de Dieu est déformé. Une propagande de diffamation sans répit. On considère notre Divin Père comme un tyran, un méchant, un égoïste, un être sans cœur, qui aime et prend plaisir à la souffrance de la race humaine et des autres créatures. Tandis que son Fils Jésus-Christ est considéré comme un usurpateur.

Nul besoin de passer par les quatre chemins pour découvrir l’instigateur de ces faux propos. Le responsable n’est nul autre que

Lire la suite REVENDIQUER LE CARACTÈRE DE DIEU

COMMENT CONSIDÉRONS-NOUS CHRIST?

Comment devrions-nous considérer Christ? Tel qu’il s’est révélé Lui-même au monde; en accord avec le témoignage qu’Il donna de Lui-même. Dans le merveilleux discours du cinquième chapitre de Jean, Jésus dit : « Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut. Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils, afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore pas le Fils, n’honore pas le Père qui l’a envoyé » (Jean 5 21-23).

C’est à Christ qu’est confié le plus grand privilège:
Lire la suite COMMENT CONSIDÉRONS-NOUS CHRIST?

Un autre Évangile?

Je m’étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile. Non pas qu’il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’Évangile de Christ. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème! Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu’un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème! (Galates 1:6-9 LSG)

Comment peut-il y avoir un autre Évangile? Le véritable Évangile est « la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit » (Rom. 1:16). Dieu Lui-même est la puissance et s’éloigner de Lui revient à s’éloigner de l’Évangile de Christ.

Rien ne peut être appelé « Évangile » de ce qui n’apporte pas le salut. Ce qui n’offre que la mort ne peut s’appeler « Évangile » qui signifie: « bonnes nouvelles » ou « joyeuses nouvelles ». La promesse de la mort ne correspond pas à cette description. Pour qu’une fausse doctrine soit considérée comme l’Évangile, il faut qu’elle montre le chemin de la vie. Si ce n’est pas le cas, elle ne peut que décevoir. Les Galates furent détournés de Dieu par quelqu’un qui leur promettait la vie et le salut, mais par une puissance différente de celle de Dieu. C’était seulement un Évangile humain. Un simulacre n’a pas de valeur. Un masque n’est pas un homme. Aussi, cet autre Évangile par lequel les frères Galates furent attirés n’était qu’un Évangile perverti, une contrefaçon, un simulacre et non l’Évangile authentique.

La question reste celle-ci: quel est le véritable Évangile? Estil celui que Paul prêcha ou que les autres prêchèrent?

De même JésusChrist est pour nous la puissance de Dieu et il n’y a pas d’autre nom par lequel nous puissions être sauvés. Ainsi il ne peut y avoir qu’un seul véritable Évangile: celui que Paul prêcha aux Galates et aussi aux Corinthiens. JésusChrist et JésusChrist crucifié était l’Évangile prêché par Enoch, Noé, Abraham, Moïse et Esaïe. « Tous les prophètes rendent de lui témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés » (Act. 10:43).

Si un homme, même un ange du ciel prêchait contrairement à ce que Paul et les prophètes prêchèrent, il se mettrait lui-même sous la malédiction. Il n’y a pas deux normes: l’une juste et l’autre fausse. Celle qui apporte la condamnation aujourd’hui était la même il y a cinq mille ans. Le chemin du salut est exactement le même à chaque époque. L’Évangile prêché à Abraham était l’authentique, des anges lui ayant été envoyés (Gal. 3:8). Les anciens prophètes prêchèrent le même Évangile (1 Pier. 1:11 12). Si l’Évangile qu’ils ont prêché avait été différent de celui de Paul, ils auraient été maudits.

Pourquoi celui qui prêche un Evangile différent estil maudit? Parce qu’il devient le moyen d’en conduire d’autres à la malédiction, en les incitant à mettre leur confiance pour le salut dans ce qui est faux. Dès que les Galates abandonnèrent Dieu, ils mirent leur confiance dans leur propre pouvoir, dans le pouvoir humain. Mais aucun homme ne peut en sauver un autre (Ps. 49:78). « Maudit soit l’homme qui se confie en l’homme, qui prend la chair pour son appui et détourne son cœur de l’Éternel » (Jér. 17:5). Celui qui conduit les hommes dans la malédiction sera lui-même maudit.

« Maudit soit celui qui fait égarer un aveugle dans le chemin! » (Deut. 27:18). S’il en est ainsi pour un aveugle physique qui trébuche, combien c’est plus valable encore lorsque c’est une âme qui va à sa ruine éternelle. Tromper le peuple par une fausse espérance de salut, que peutil y avoir de plus fatal? C’est l’inciter à construire sa maison dans l’abîme.

Estil possible qu’un « ange du ciel » puisse prêcher un autre Évangile que le véritable? Assurément, bien qu’il ne soit pas venu du ciel récemment. « Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice » (2 Cor. 11:1415). Ce sont ceux qui professent être les esprits des morts et apporter de nouveaux messages d’audelà de la tombe. Ils prêchent invariablement un autre Évangile que celui de JésusChrist. « Bienaimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu » (1 Jn 4: 1). « A la loi et aux témoignages! Si on ne parle pas ainsi, il n’y aura pas d’aurore pour le peuple » (És. 8:20). Personne ne peut être trompé aussi longtemps qu’il a la Parole de Dieu. C’est une chose impossible, tant qu’il s’accroche à la Parole.

Choisis avant que tu sois né!

Depuis quand, Saul avait-il été choisi pour être le messager du Seigneur? Lui-même nous dit: « Avant que je sois né ». Il n’est pas le premier de qui nous lisons que dès sa naissance, il fut choisi pour le travail de sa vie. Souvenez-vous du cas de Samson (Juges 13). Jean-Baptiste fut choisi, son caractère et sa mission furent décrits des mois avant sa naissance. Le Seigneur dit de Jérémie: « Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations (Jér. 1:5). Le roi païen Cyrus fut appelé plus de cent ans avant sa naissance et son rôle dans l’œuvre de Dieu lui fut présenté (És. 44:28, 45:14).

Ce ne sont pas des cas isolés; c’est vrai de tous les hommes comme ce le fut des Thessaloniciens que Dieu choisit « dès le commencement pour le salut par la sanctification de l’Esprit et par la foi en la vérité » (2 Thes. 2:13). Il appartient à chacun de répondre à cet appel et à cette élection. Et Celui qui désire que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité (1 Tim. 2:4) a aussi désigné à chaque homme son travail propre. (Marc 13:34). Ainsi, Celui qui ne reste pas sans témoin, même dans la création inanimée recevra de l’homme -sa plus belle création-, un témoignage qui ne peut être donné que par l’intelligence humaine.

Tous les hommes sont choisis pour être des témoins pour Dieu et chacun a sa tâche désignée. L’Esprit s’efforce de persuader chaque homme de se laisser employer pour le travail pour lequel Dieu l’a appelé. Seul le jour du jugement révélera quelles précieuses occasions les hommes ont laissées de côté avec insouciance. Saul, le violent persécuteur, devint le plus puissant apôtre. Qui peut imaginer le bien qui aurait pu être fait par des hommes au grand pouvoir s’ils s’étaient soumis au SaintEsprit au lieu de faire le mal? Tous ne peuvent être comme Paul. Mais il est vrai que chacun, en accord avec la capacité que Dieu lui a donné, a été choisi et appelé par Dieu pour témoigner en Sa faveur, et donnera une nouvelle signification à la vie.

Quelle merveilleuse, joyeuse et solennelle pensée que celle de savoir que Dieu a donné à chaque homme un travail à exécuter sous Sa direction. Tous sont serviteurs du grand Dieu, chacun pour un service particulier. Nous devons avec prudence éviter d’empêcher quelqu’un d’accomplir sa mission propre, choisie par le ciel.

Puisque c’est Dieu qui donne à chaque homme sa tâche, celui-ci doit recevoir ses ordres de Dieu et non des hommes. Prenons donc garde de ne pas imposer aux hommes leur devoir. Le Seigneur peut le leur faire comprendre aussi bien qu’à nousmêmes; s’ils ne désirent pas écouter le SaintEsprit ils ne voudront pas davantage nous entendre, même si nous cherchons à les diriger dans le droit chemin. « Ce n’est pas à l’homme, quand il marche, de chercher à diriger ses pas » (Jér. 10:23).

Extrait de La Bonne Nouvelle dans l’épître aux Galates de E. J. Waggoner.