Archives pour la catégorie Ellen White

Ellen White et l’éducation de ses enfants!

« La jeunesse d’aujourd’hui est aussi précieuse aux yeux du Seigneur et aussi utile au monde que le fut Samuel. Notre époque a besoin d’hommes de cette trempe. Jamais une œuvre pour Dieu et pour l’humanité n’a été plus grande que celle qui est de nos jours à la portée de ceux qui veulent être fidèles au mandat que Dieu leur a confié. »  (Ellen White, Patriarches et Prophètes, p.562.4)

Sr White avait bien compris l’importance d’une jeunesse bien instruite dans la Parole de Dieu. Ayant eu elle-même des enfants, voyons ce qu’elle les a enseigné concernant la personnalité de Dieu et de son Fils Jésus . On peut être certain qu’elle les a enseigné ce qu’elle-même croyait à propos de Dieu.

Puisque nous étions pas présents à leur époque pour entendre ce qu’Ellen White leur disait. La meilleure façon est de trouver qu’est ce que ces derniers ont pu exprimer à travers leurs livres, articles ou lettres.

Et effectivement, plusieurs de leurs écrits ont été préservés et servent maintenant de témoignages sur ce sujet.

Voyons ce que les enfants de Sr White ont enseigné:

James Edson White

James Edson White

« Un seul être dans l’univers, autre que le Père, porte le nom de Dieu, et c’est son Fils Jésus-Christ. » (James E. White, The Coming King, p. 33)

« Les anges, par conséquent, sont des êtres créés, d’un rang forcément inférieur à celui de leur Créateur. Christ est le seul être engendré du Père. » (J. E. White, Past, Present and Future, p. 52, 1909)

William Clarence White

« Les affirmations de certains de nos pasteurs, dans leurs efforts pour prouver que le Saint-Esprit est un individu tel que Dieu le Père et Christ, le Fils éternel, m’ont rendu perplexe, et m’ont parfois attristé. Un enseignant populaire a dit ‘Nous pouvons le considérer comme le camarade qui est là en bas pour gérer les choses’. Mes perplexités furent un peu atténuées lorsque j’appris dans le dictionnaire que l’un des sens de ‘personnalité’ était aussi ‘caractéristiques’. Les choses sont expliquées de telle manière que j’en conclus qu’il peut y avoir personnalité sans la forme corporelle que possèdent le Père et le Fils. On trouve de nombreux textes bibliques parlant du Père et du Fils, et l’absence de textes bibliques se rapportant à l’œuvre commune du Père et du Saint-Esprit, ou bien du Fils et du Saint-Esprit, m’ont porté à croire que l’esprit sans individualité est le représentant du Père et du Fils dans tout l’Univers, et que c’est par le Saint-Esprit qu’ils habitent dans nos cœurs, nous rendant un avec le Père et le Fils. » (Lettre de W. C. White à H. W. Carr, 30 avril 1935)

Si Sr White était trinitaire ou croyait en trois dieux(Trithéisme), comme certains prédicateurs veulent nous le faire croire, on doit conclure qu’elle a complètement échoué dans l’éducation de ses enfants. Elle n’a pas su leur inculquer sa compréhension de la divinité. Ce qui est catégoriquement faux.

Je n’ai jamais entendu dire que les enfants de Sr White ont apostasié, ni ont abandonné la foi adventiste. Donc notre conclusion doit être différente de ce que ces pasteurs confus veulent nous faire comprendre. Ses propres enfants croyaient en un Dieu non-trinitaire car leur mère les avait instruits et enseignés un Dieu non-trinitaire. 

Sr White elle-même enseignait à la jeunesse adventiste que:

« Le Père et le Fils seuls doivent être exaltés.» (Ellen White, The Youth’s Instructor, July 7, 1898).

Maranatha!! 

LE FILS DE DIEU

Le Seigneur dans sa grande compassion a envoyé un précieux message à son peuple par les frères [E.G.] Waggoner et [A.T.] Jones. Ce message avait pour but d’exalter, devant le monde, le Sauveur, sacrifié pour les péchés du monde entier. Il présentait la justification par la foi dans la rançon; il invitait les gens à recevoir la justice du Christ, qui est rendue manifeste par l’obéissance à tous les commandements de Dieu. Beaucoup avaient perdu de vue Jésus. Ils avaient besoin que l’on dirige leur regard vers sa divine personne, ses mérites et son amour immuable de la famille humaine. Tout pouvoir a été remis entre ses mains, afin qu’il puisse faire de riches dons aux hommes, *accordant le don inestimable de sa propre justice à l’être humain désespéré*. Tel est le message que Dieu a commandé de donner au monde. C’est le message du troisième ange, qui doit être proclamé d’une voix forte, et accompagné d’une large mesure de l’effusion du Saint-Esprit. — Testimonies to Ministers and Gospel Workers, 91, 92 (1895). (EGW, EDJ, p.151)

“On m’a posé la question suivante: «Que pensez-vous de la lumière que ces hommes présentent?» Pourquoi, je vous la présente depuis 45 ans, le charme sans pareil du Christ. C’est ce que j’essayais de présenter devant vos esprits. Lorsque le frère Waggoner a expliqué que ces idées à la conférence de Minneapolis, c’était le premier clair enseignement à ce sujet, que j’aie jamais entendu sortant de lèvres humaines, en dehors des conversations entre mon mari et moi-même, je me suis dit : c’est parce que Dieu me l’a présenté en vision que ce sujet me paraît si clair, et ils ne peuvent le voir de la même façon parce que cela ne leur a pas été présenté comme à moi, et quand quelqu’un d’autre l’a présenté, chaque fibre de mon coeur a répondu : Amen.” (1888, p.348)

C’est plus de 130 ans depuis que le message de la justification par la foi a été donné au peuple de Dieu. Un message destiné à terminer l’œuvre et à préparer un peuple à traverser les moments difficiles.
Cependant, au fil des années, beaucoup de gens se sont opposés à ce message et la plupart des chrétiens ont aujourd’hui perdu de vue ce que signifie réellement élever Jésus et recevoir le don inestimable de sa propre justice. Ce message, comme avec tout autre enseignement biblique, est imbriqué dans d’innombrables autres enseignements de la Bible.
Dans cette courte série, nous allons explorer certaines des idées présentées par Ellen White, A.T. Jones et E.J. Waggoner et voir comment la chrétienté s’y est opposée. Nous allons examiner qui est Jésus-Christ, ce qu’est le péché, ce que signifie être en probation, la nature de Christ et d’autres sujets en relation directe avec la justice et la justification. Nous allons permettre à ces trois messagers de parler et de voir en quoi leurs enseignements scripturaires diffèrent des autres idées du christianisme aujourd’hui.

La sanctification est l’œuvre de toute une vie

L’œuvre de la sanctification est l’œuvre de toute une vie; elle doit se poursuivre continuellement; mais cette œuvre ne peut s’accomplir dans un cœur qui rejette ou néglige la lumière sur n’importe quelle partie de la vérité. Une âme sanctifiée ne se résigne pas à l’ignorance; elle veut marcher dans la lumière qu’elle possède et aspire à plus de lumière encore. Semblable au mineur qui creuse à la recherche d’or et d’argent, le disciple du Christ recherche les trésors cachés de la vérité; il s’avance de lumière en lumière, augmentant sans cesse ses connaissances. Il croît sans cesse en grâce et dans la connaissance de la vérité. Le moi doit être vaincu. Tout défaut de caractère doit être discerné dans le grand miroir de Dieu. Nous voyons ainsi si oui ou non nous sommes condamnés par la règle divine du caractère.

Si vous vous sentez condamnés, il n’y a qu’une chose à faire: se repentir devant Dieu d’avoir transgressé sa loi, avoir foi en notre Seigneur Jésus-Christ qui seul peut nous purifier du péché. Pour obtenir le ciel il faut se conformer aux saintes exigences de Dieu. Combattre selon les règles n’est pas lutter en vain. Croyez seulement à la vérité telle qu’elle est en Jésus, et vous serez fortifiés en vue de la bataille à livrer aux puissances des ténèbres. Les lutteurs d’autrefois s’efforçaient de gagner une couronne corruptible. Nous luttons en vue d’une couronne qui ne se flétrit pas.

Satan fera usage de tous ses artifices et de toutes ses ruses pour amener notre ruine. Si vous vous rangez parmi ceux qui en prennent à leur aise, en disant des lèvres: “Je suis sauvé”, alors que vous négligez les commandements de Dieu, vous serez perdus pour toujours. Jésus a prononcé des paroles terribles pour ceux qui en prennent à leur aise et qui restent inactifs. Celui qui obéit trouve en Jésus une vérité pleine de douceur. C’est la joie du Saint-Esprit. Laissez-vous donc persuader: ouvrez votre esprit et votre cœur pour accueillir tout rayon de lumière émanant du trône de Dieu.

Ce n’est pas le temps d’être indifférent, négligent, et d’aimer le plaisir. Le Christ revient avec puissance et une grande gloire. Etes-vous prêts? Est-ce que vous vous débarrassez de vos péchés? Etes-vous sanctifiés par la vérité, conformément à la prière du Christ? Il a demandé, au sujet de ses disciples: “Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité.” Jean 17:17.

Les parents devraient élever leurs enfants dans la crainte du Seigneur, leur apprenant à se conformer joyeusement à la volonté divine. On ne peut surestimer les avantages d’une piété précoce. Pour beaucoup les impressions reçues au temps de la jeunesse durent jusque dans l’éternité. C’est pendant la jeunesse que les statuts et les commandements de Dieu s’inscrivent le plus aisément sur les tablettes de l’âme. On a beaucoup négligé d’instruire les enfants; on ne leur a pas présenté comme il le fallait la justice du Christ.

Le temps de grâce nous est accordé pour que nous puissions former un caractère prêt pour l’éternité. Pensée solennelle: vos enfants sont confiés à vos soins pour que l’éducation que vous leur donnez forme en eux des caractères susceptibles d’être approuvés de Dieu et non point des caractères qui deviennent des jouets entre les mains de Satan et de ses anges. Du milieu de la colonne de nuée et de feu Jésus fit entendre sa voix et recommanda à son peuple d’instruire ses enfants avec diligence concernant les commandements de Dieu. Qui est-ce qui se conforme à ces instructions? Qui s’efforce de faire en sorte que ses enfants aient l’approbation divine? Qui se souvient constamment que les talents et les dons de ses enfants appartiennent à Dieu et devraient être entièrement consacrés à son service?

Anne consacra Samuel au Seigneur, et Dieu se révéla à lui dès son enfance. Nous devrions nous donner beaucoup plus de peine pour nos enfants et notre jeunesse; car Dieu leur permettra de faire de grandes choses en son nom, enseignant la vérité dans des pays étrangers, à ceux qui gisent dans les ténèbres de l’erreur et de la superstition. Si vous gâtez vos enfants, faisant tous leurs caprices; si vous encouragez chez eux la coquetterie, la vanité et l’orgueil, vous ferez une œuvre qui sera une source de désappointement pour Jésus, qui a payé un prix infini pour leur rachat. Il désire que les enfants le servent d’un cœur non partagé.

Parents, une grande œuvre vous attend pour Jésus qui a tout fait pour vous. Prenez-le pour votre guide et votre secours. Dieu ne vous a pas refusé le don le plus précieux qu’il pût vous offrir — son Fils unique [engendré¹]. Il ne faut pas empêcher enfants et jeunes gens de venir à Jésus. Satan cherche à s’attacher les enfants avec des liens d’acier; ce n’est que par des efforts personnels décisifs que vous réussirez à les conduire à Jésus. Il faudrait se donner plus de peine pour les enfants et les jeunes gens: ils sont l’espoir de l’Eglise. Joseph, Daniel et ses compagnons, Samuel, David, Jean, Timothée: autant d’exemples lumineux attestant que “le commencement de la sagesse, c’est la crainte de l’Eternel”. Proverbes 9:10.

Faisons des efforts plus énergiques si nous voulons que le Seigneur Jésus demeure avec nous en qualité de conseiller et d’assistant. La lumière qui émane du Fils de Dieu cloué à la croix peut ramener tous les égarés. Il possède une puissance capable de purifier le cœur et de transformer le caractère. Que tout vrai chrétien œuvre en faveur des enfants et des jeunes gens, plaçant devant leurs yeux l’amour immaculé de Jésus. Alors l’attrait et les illusions du monde perdront leur force; on ne verra aucun avantage à suivre le sentier de la désobéissance.

Extrait de Ellen White, Messages choisis, vol.1, p.372-375

  1. only begotten= unique(seul) engendré.

Question\Réponse: La trinité et le baptême de Jésus

Il est rare que lors d’une discussion sur la doctrine de la divinité, que le baptême de Jésus ne soit pas mentionné comme une preuve de la trinité. En est-il réellement?

Analysons cet évènement de la vie de Jésus, en comparant les passages des quatre évangiles parlant du baptême de Jésus:

  • Comparaison des versets des quatre évangiles

Matthieu 3:16 Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.

Marc 1:10 Au moment où il sortait de l’eau, il vit les cieux s’ouvrir, et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe.

Luc 3:22 et le Saint Esprit descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe. Et une voix fit entendre du ciel ces paroles: Tu es mon Fils bien-aimé; en toi j’ai mis toute mon affection.

Jean 1:32 Jean rendit ce témoignage: J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et s’arrêter sur lui.

L’Esprit= le Saint Esprit = l’Esprit de Dieu

En comparant ces quatre versets, nous pouvons conclure que le Saint-Esprit est l’Esprit de Dieu. L’Esprit qui appartient à Dieu. L’homme a été créé à l’image de Dieu . De même que l’esprit de l’homme appartient à l’homme, aussi l’Esprit de Dieu appartient à Dieu.

  • La raison de la manifestation de l’Esprit de Dieu lors du baptême de Jésus:

Ayant découvert par la parole de Dieu que le Saint-Esprit est l’Esprit de Dieu, quelle était alors la raison de la manifestation de l’Esprit de Dieu lors du baptême de Jésus? Était-ce pour démontrer une trinité, (un dieu en trois personnes) ou quelque chose d’autre?

Voyons ce que dit la Bible:

«Jean rendit ce témoignage: J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et s’arrêter sur lui (Jésus). Je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser d’eau, celui-là m’a dit: Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrêter, c’est celui qui baptise du Saint-Esprit. Et j’ai vu, et j’ai rendu témoignage qu’il est le Fils de Dieu. » Jean 1:32-34 LSG

La manifestation de l’Esprit de Dieu n’était pas pour prouver une trinité comme plusieurs le croient, mais définitivement pour prouver que Jésus était réellement le Fils de Dieu (fait que la doctrine de la trinité nie; ce qui est un tout autre sujet).

C’était là le témoignage de Jean le Baptiste. Il a témoigné que Jésus était le Fils de Dieu parce qu’il a entendu la voix du Père venant du ciel disant celui-ci est mon Fils bien-aimé et a vu l’Esprit sous la forme d’une colombe s’arrêter sur Jésus, confirmant ainsi pour Jean-Baptiste que Jésus est le Messie. Le témoignage de Jean est véritable: Jésus est le Fils de Dieu.

Le second témoignage de Jean Baptiste en dit de même:

«car celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, parce que Dieu ne lui donne pas l’Esprit avec mesure. Le Père aime le Fils, et il a remis toutes choses entre ses mains. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.» Jean 3:34-36 LSG

Dieu a donné à Jésus son Esprit sans mesure. Il a plu au Père que toute la plénitude de la divinité habite corporellement en Christ (Cf. Colossiens 1:19; 2:9). Nous aussi nous pouvons être remplis de toute la plénitude de Dieu (Cf. Éphésiens 3:19) si nous nous soumettons à lui.

« Nous avons ici la révélation des hauteurs auxquelles, dès que nous en remplirons les conditions, nous pourrons atteindre par la foi aux promesses de notre Père céleste. Nous avons accès, par les mérites du Christ, à la puissance infinie. “Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui?” Romains 8:32. C’est sans mesure que le Père a donné au Fils son Esprit, auquel nous pouvons participer dans sa plénitude. “Si donc, méchants comme vous l’êtes, dit Jésus, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent!” Luc 11:13. “Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.” “Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite.” Jean 14:14; 16:24. (Ellen White, La Tragédie des Siècles, p.518, par.1)

La manifestation de l’Esprit était aussi pour accomplir une prophétie de l’Ancien Testament concernant le Messie:

Esaïe 42:1 Voici mon serviteur, que je soutiendrai, Mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J’ai mis mon esprit sur lui; Il annoncera la justice aux nations.

La descente de l’Esprit de Dieu sur Jésus lors de son Baptême était une confirmation de ce verset, et on peut maintenant l’identifier comme le Christ de Dieu, son serviteur et son élu puisqu’il est le seul dont les Écritures ont rendu un tel témoignage.

  • La tentation de Jésus:

Cela peut sembler un autre sujet, mais une petite considération des propos de Satan lors de la tentation au désert suffira pour démontrer le lien existant entre le baptême et la tentation.

Au baptême, Dieu déclara que Jésus est son Fils bien-aimé en qui il a mis toute son affection.

Lors de la tentation, Satan va tenter Jésus concernant la déclaration du Père:

«Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur, s’étant approché, lui dit: Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains.

et lui dit: Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet; Et ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre.» Matthieu 4:2-3, 6 LSG

Si tu es le Fils de Dieu  a  dit Satan qui essaya d’insinuer du doute dans les pensées de Jésus qui venait d’entendre son Père lui dire qu’il est son Fils bien-aimé. Satan avait compris  ce qui s’est passé au Jourdain et il mit en question la filialité divine de Jésus avec Dieu.

  • Ecrits d’Ellen White sur le baptême de Jésus.

Maintenant, après avoir établi la vérité par la Bible sur ce sujet, voyons ce qu’a dit Ellen White de cet événement dans son livre Jésus-Christ. Mes commentaires seront en parenthèse. Vous serez en mesure de constater qu’elle ne fait aucune allusion à une manifestation de la trinité. Mais elle insista sur l’importance de cette voix qui a affirmé du haut du ciel que Jésus est le Fils bien aimé de Dieu:

Après être sorti de l’eau, Jésus s’agenouilla pour prier au bord du fleuve. Une ère nouvelle et importante s’ouvrait devant lui. Les conflits qui allaient le mettre aux prises avec les hommes se dressaient devant lui… JC 91.4

Le regard du Sauveur paraît pénétrer dans le ciel tandis qu’il épanche son âme dans la prière. Il sait à quel point les cœurs des hommes ont été endurcis par le péché, et combien il leur sera difficile de discerner sa mission et d’accepter le don du salut. Il plaide auprès du Père pour obtenir la puissance (Jésus demanda aux disciples d’attendre la puissance d’en haut, avant d’aller prêcher l’évangile cf. Luc 24:49; Actes 1:8) qui vaincra leur incrédulité, qui brisera les chaînes que Satan a rivées autour d’eux, et qui pour eux amènera la défaite du destructeur. Il veut un témoignage de Dieu acceptant l’humanité, en la personne de son Fils.  JC 92.3

Les anges n’ont jamais entendu une telle prière. Ils voudraient apporter à leur Chef bien-aimé un message rassurant et consolant. C’est le Père lui-même qui veut répondre à la supplication de son Fils (Le Père n’a pas donné à quelqu’un d’autre que lui la responsabilité de rassurer et consoler son Fils, Dieu lui-même répondit à la supplication de Jésus). Les rayons de gloire jaillissent directement de son trône. Les cieux s’ouvrent et une forme de colombe (ces rayons de gloire venant du trône du Père, n’est rien d’autre que l’Esprit descendant sous une forme de colombe) toute resplendissante descend sur la tête du Sauveur: emblème (l’emblème de colombe ne représente pas une troisième personne appelé Dieu le Saint-Esprit, mais bien Jésus-Christ, celui qui est doux et humble) bien approprié à celui qui est doux et humble.  JC 92.4

Jean et quelques-uns seulement parmi ceux qui se trouvaient au Jourdain, aperçurent la vision céleste. Cependant l’assemblée sentit la solennité de la présence divine (L’Esprit divin que le Rédempteur du monde a promis d’envoyer est la présence et la puissance de Dieu [Ellen White, Signs of the Times, 23 novembre 1891, par.1, ‘The Comforter’]). Le peuple considérait le Christ en silence. Il paraissait baigné dans la lumière qui environne le trône de Dieu. Son visage, tourné vers le ciel, respirait une gloire qu’on n’avait jamais aperçue sur un visage humain. On entendit une voix venant du ciel, disant: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, objet de mon affection”, paroles destinées à inspirer la foi aux témoins de cette scène, et à fortifier le Sauveur en vue de sa mission. Bien que les péchés d’un monde coupable reposassent sur le Christ, et malgré l’abaissement auquel il s’était soumis en revêtant notre nature déchue, la voix céleste le reconnaissait comme étant le Fils de l’Eternel. (Et c’est pour cela Jean a rendu son tel témoignage). JC 93.1

Jean est profondément ému en voyant Jésus prosterné et suppliant, sollicitant avec larmes l’approbation du Père. Quand la gloire de Dieu l’environne (Elle équivaut l’Esprit-Saint à la gloire de Dieu) et la voix céleste se fait entendre, Jean reconnaît le signe (Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrêter) que Dieu lui a promis. Il vient de baptiser le Rédempteur du monde! Le Saint-Esprit le saisit, et, la main tendue vers Jésus, il s’écrie: “Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.” Aucun des auditeurs, et pas même celui qui prononça ces mots: “l’Agneau de Dieu”, n’en a compris toute la portée. … La parole dite à Jésus au Jourdain: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, objet de mon affection”, embrasse l’humanité tout entière. Dieu parle alors à Jésus en tant que notre représentant (Aucun homme sur la terre, aucun ange du ciel, ne pouvait payer la peine du péché. Jésus était seul à pouvoir sauver l’homme rebelle. (Ellen White Messages choisis, vol. 1, p.379)). Malgré tous nos péchés et nos faiblesses, nous ne sommes pas rejetés comme des êtres sans valeur. Sa grâce magnifique nous a été “accordée en son bien-aimé”. Ephésiens 1:6. La gloire qui enveloppe le Christ est un gage de l’amour que Dieu a pour nous (Lire Jean 3 :16; 1 Jean 3:1). Elle atteste la puissance de la prière; elle montre comment la voix humaine peut atteindre l’oreille de Dieu, comment nos supplications sont accueillies dans les parvis célestes. A cause du péché la terre a été séparée du ciel, elle est devenue étrangère à sa communion; mais Jésus a rétabli la liaison avec la sphère de la gloire. Son amour a enveloppé l’homme et atteint les plus hauts cieux. La lumière (=L’Esprit de Dieu, nous pouvons aussi le recevoir) qui, à travers les portiques, descend sur la tête du Sauveur, descendra aussi sur nous si, par la prière, nous demandons le secours nécessaire pour résister à la tentation (Victoire sur le péché est garanti par l’Esprit de Dieu en nous). La voix qu’entend Jésus répétera à toute âme croyante: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, objet de mon affection.  (Ellen White, Jésus-Christ, p.91.4;; 92.4-93.2)

Que le Seigneur vous bénisse et vous fait comprendre sa Parole de Vérité!

N’hésitez pas à continuer à nous poser toute autre question, ce sera tout un plaisir de vous répondre.

Que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur! 2 Pierre 1:2

Les pièges de Satan contre les observateurs du Sabbat.

«Tandis que le peuple de Dieu approche des dangers des derniers jours, Satan a de ferventes consultations avec ses anges au sujet du plan le plus efficace pour détruire sa foi. Il voit que les églises populaires sont déjà endormies, grâce à son pouvoir séducteur. Par ses sophismes agréables et ses merveilles mensongères, il peut continuer à les maintenir sous sa domination. Il conduit donc ses anges à placer les pièges destinés surtout à ceux qui attendent la venue de Christ et s’efforcent de garder tous les commandements de Dieu.

Le grand trompeur dit: Lire la suite Les pièges de Satan contre les observateurs du Sabbat.

L’ordre de l’autorité dans le ciel

Lorsque vous lisez la Bible, vous allez vite réaliser que le Dieu de l’univers est un Dieu d’ordre.

« car Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix. Comme dans toutes les Églises des saints. » 1 Corinthiens 14:33 LSG

Notre Dieu est réellement un Dieu d’ordre. L’ordre apporte la paix, c’est pourquoi il est un Dieu de paix. Lorsque l’ordre qu’il a établi n’est pas respecté, Lire la suite L’ordre de l’autorité dans le ciel

Ellen White a-t-elle changé ses vues au cours des dernières années de sa vie?

Ellen White a-t-elle changé ses vues au cours des dernières années de sa vie?

Voilà une importante question dont la réponse est primordiale à trouver. Ce que l’église, en tant que dénomination, croyait durant le ministère prophétique d’Ellen White, importe peu pour plusieurs. D’autres l’accusent d’avoir changé d’opinion concernant la connaissance du Dieu de la Bible à la fin de sa vie.

Voyons ce qu’elle dit à ce sujet. Et aussi, comment à la fin de sa vie, elle encourageait les adventistes du septième jour a demeuré dans la foi dénominationnelle au sujet de la personnalité du Père et du Fils. Lire la suite Ellen White a-t-elle changé ses vues au cours des dernières années de sa vie?

Le changement de l’enseignement concernant le Christ dans l’Adventisme: un appel à la réforme!

Aubourg Micail

Dans messages choisis vol. 1, p.240-241, la messagère du Seigneur nous dit ceci:

« Une lumière était accordée pour nous aider à comprendre les Écritures touchant le Christ, sa mission et son sacerdoce. » (Ellen White)

EW-1MC-240,241.001.jpeg

D’après, Ellen White, l’enseignement de nos pionniers sur Jésus-Christ fut donné et confirmé par l’Esprit du Seigneur. Elle l’appelle « une lumière« . Selon elle, c’était « une ligne de vérité partant de ce temps-là (de 1844) pour aboutir au moment ou nous entrerons dans la cité de Dieu…« . C’était ainsi que les fondements de notre foi furent fermement posés par

  1. l’étude de la Parole de Dieu accompagnée de prières,
  2. la recherche de la vérité,
  3. et la révélation de l’Esprit.

Lire la suite Le changement de l’enseignement concernant le Christ dans l’Adventisme: un appel à la réforme!