L’ADORATION AU CŒUR DU DERNIER GRAND CONFLIT COSMIQUE!

Micail Aubourg

La Bible nous révèle que l’adoration sera au cœur du dernier grand conflit dans ce monde. (Cf Apocalypse 13:11-18; 14:9-12). De ce fait,  il nous est primordial de connaître de quoi consiste la vraie adoration.

Qu’est-ce que l’adoration?

« Honorer la Divinité en lui rendant le culte qui lui est dû. » (Wiktionnaire)

L’adoration, dans toutes ses facettes, a trois composantes:

1- Qui on adore

2- Comment on adore

3- Quand on adore

Notre adoration devient automatiquement déficiente si nous manquons une de ces trois composantes. C’est-à-dire qu’il se pourrait qu’on adore pas Dieu comme il le veut. Malheureusement, l’ennemi de notre âme  a eu beaucoup de réussite à causer à ce que les chrétiens soient déficients dans chaque composante de l’adoration.
Remercions Dieu toutefois, que la Bible ne nous laisse pas sans directive pour ces trois composantes de l’adoration. Si nous voulons adorer comme il le faut, Dieu est prêt à nous l’enseigner.

1- Qui devrions-nous adorer selon la Bible?

C’est la première et la plus importante composante de l’adoration.  Nous ne voulons pas adorer un faux dieu, imagé ou philosophique, car tout faux dieu est en effet un démon. Car il y a un seul Dieu (cf 1 Corinthiens 8:4).

néanmoins pour nous il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, etun seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes.1 Corinthiens 8:6

Malheureusement,

Mais cette connaissance n’est pas chez tous. 1 Corinthiens 8:7

Le dernier grand message d’avertissement de la Bible à ce monde perdu se trouve en Apocalypse 14:6-13, appelé le message des trois anges. Dans le premier message, un appel solennel est fait:

Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple. Il disait d’une voix forte: CRAIGNIEZDIEU, et DONNEZLUIGLOIRE, car l’heure de son jugement est venue; et ADOREZCELUI qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d’eaux. (Apocalypse 14:6‭-‬7)

Dieu veut que cette connaissance soit chez tous. C’est pourquoi le premier ange nous dit que nous devons adorer, craindre et donner gloire à Dieu. Qui est ce Dieu ? Une chose que le verset nous dit est que ce Dieu a fait le ciel et la terre. Ce Dieu est le grand Créateur. Jésus nous dit que son Père est ce Dieu qui a créé le ciel et la terre:

En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit: Je te loue, Père, Seigneurducieletdelaterre,  de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants.(Matthieu 11:25).  (Voir aussi actes 4:24-30; 14:15; 17:24).

Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ par et à travers qui Il créa toutes choses, est le seul vrai Dieu vivant digne de notre adoration.

Car « Je suis l’Éternel (Jéhovah), c’est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles. » (Ésaïe 42:8)

« Alors Dieu prononça toutes ces paroles, en disant: Je suis l’Éternel (Jéhovah), ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude. Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. » (Exode 20:1‭-‬3)


Voilà ce que nous enseigne le premier commandement de Dieu.

Et Jésus? Ne faut-il pas l’adorer aussi?

Absolument que OUI!
Jésus est le Fils de Dieu (Jean 3:16; Galates 4:4; Jean 10:36 etc) et non Dieu le Père lui-même.

Il est Dieu, il a hérité tout ce qui est de son Père (Hébreux 1:4).

C’est-à-dire qu’il a toutes les caractéristiques divines en sa Personne. Il est l’empreinte même du Père  (Hébreux 1:3). Et ceci est bien en accord avec la volonté du Père: Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui (Colossiens 1:19) Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité (Colossiens 2:9).

C’est pourquoi Dieu le Père peut dire à Son Fils:

Mais il a dit au Fils: Ton trône, ô Dieu, est éternel; Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité;  Tu as aimé la justice, et tu as haï l’iniquité; c’est pourquoi, ô Dieu, tonDieu t’a oint d’une huile de joie au-dessus de tes égaux. (Hébreux 1:8-9)

Vous voyez le Père appelle le Fils, Dieu.

En effet, c’est la volonté du Père que tous les anges de Dieu adorent le Fils (Hébreux 1:6) et les êtres célestes adorent l’Agneau qui a été immolé (Apocalypse 5:8-15). De plus, Jésus a accepté l’adoration des hommes quand il était sur la terre et il continue d’en accepter aujourd’hui. Il n’est pas en train de voler cette adoration. C’est son droit. Car Dieu l’a établi héritier de toutes choses(Hébreux 1:2). Il faut « que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père.  Celui qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé » Jean 5:23. Notre reconnaissance de la Seigneurie de Jésus-Christ, notre Rédempteur, et notre adoration envers lui est à la gloire de Dieu le Père.

C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. Philippiens 2:9‭-‬11.

Posséder cette connaissance exacte et biblique de Dieu et de son Fils est la vie éternelle.

 » Or, la vieéternelle, c’est qu’ils teconnaissent, toi, leseulvraiDieu, et celui que tu as envoyé, JésusChrist » Jean 17:3.

Adorer le seul vrai Dieu vivant est primordial. C’est la raison pour laquelle le premier ange nous invite à le faire car cela nous évitera à recevoir « la marque ou le nom de la bête, ou le nombre de son nom » (Apocalypse 13:17, version Ostervald).

2- Comment devrions-nous donc adorer le Père ?

À nouveau, la Bible ne nous laisse pas sans une réponse claire. Des lèvres bénissantes de Jésus, nous apprenons comment:

« Jésus lui dit: Femme, crois-moi, le temps vient que vous n’adorerez plus le Père ni sur cette montagne, ni à Jérusalem. Vous adorez ce que vous ne connaissez point; pour nous, nous adorons ce que nous connaissons; car le salut vient des Juifs. Mais le temps vient et il est déjà venu, que les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car le Père demande de tels adorateurs. Dieu est esprit et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité. » (Jean 4:21‭-‬24 OST)

Nous devons adorer le Père en esprit et en vérité parce que Dieu est Esprit et qu’il requiert de tels adorateurs.

Lorsque nous adorons le Père, la façon dont il exige de nous, en esprit et en vérité, nous sommes des vrais adorateurs selon le témoignage de Jésus, le Fils unique  engendré du Père. Rappelons-nous que Jésus est le témoin fidèle et véritable (Apocalypse 3:14).

Jéhovah, dans le deuxième et troisième commandements, nous apprend d’autres leçons sur la manière exacte de lui adorer:

« Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements. Tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain; car l’Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain. »(Exode 20:4‭-‬7)

Nous apprenons que les vrais adorateurs ne feront aucune image taillée représentant Dieu,  ne se prosterneront pas devant elles ni les serviront. Aussi, ils ne prendront pas le nom du Père en vain. Les vrais adorateurs adorent le Père en esprit et en vérité.

3- Quand est-ce que nous devrions adorer le Père, le seul vrai Dieu vivant, en esprit et en vérité ?



Voyons maintenant, la troisième composante de l’adoration.
La parole de Dieu nous dit que:

 « Il y a donc un repos de sabbatréservé au peuple de Dieu. » Hébreux 4:9. 

Le Dieu qui a fait le ciel et la terre, a fait quelque chose de spécial durant la semaine de la création de 7 jours littéraux.  Il s’est reposé le septième jour:

Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu’il avait créée en la faisant. (Genèse 2:2‭-‬3)

Le Père a béni et a sanctifié le 7ème jour. C’est le jour mis à part par Dieu pour le repos: c’est le jour du sabbat. Et le quatrième commandement de Dieu nous informe du jour que nous devrions mettre à part pour l’adorer:

« Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour: c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié. » (Exode 20:8‭-‬11)
« On travaillera six jours; mais le septième jour est le sabbat, le jour du repos: il y aura unesainteconvocation. Vous ne ferez aucun ouvrage: c’est le sabbat de l’Éternel, dans toutes vos demeures. » (Lévitique 23:3)

Dieu nous dit de se souvenir du jour du sabbat parce que dans son omniscience, il sait que nous pouvons facilement l’oublier, le profaner et vaquer à nos occupations personnelles au lieu de le mettre à part pour lui.

Et il a amplement raison. Il nous suffit simplement de jetter un coup d’oeil sur le monde chrétien, la grande majorité n’adore pas le seul vrai Dieu vivant et son Fils durant le jour qu’il a spécifiquement sanctifié, mis à part pour communier avec lui sans se soucier des péripéties des travaux de la vie hebdomadaire.
D’autre part, le sabbat n’a pas été fait pour les juifs, puisqu’à la création, aucun juif n’existait encore. Jésus nous dit que « le sabbat a été fait pour l’homme (l’humanité) et non l’homme pour le sabbat » (Marc 2:27). Et Ésaïe nous dit aussi que les étrangers, c’est-à-dire les non-juifs, devenant chrétiens, doivent aussi garder le sabbat:

« Et les étrangers qui s’attacheront à l’Éternel pour le servir, Pour aimer le nom de l’Éternel, Pour être ses serviteurs, Tous ceux qui garderont le sabbat, pour ne point le profaner, Et qui persévéreront dans mon alliance,  Je les amènerai sur ma montagne sainte, Et je les réjouirai dans ma maison de prière; Leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel; Car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples.  Le Seigneur, l’Éternel, parle, Lui qui rassemble les exilés d’Israël: Je réunirai d’autres peuples à lui, aux siens déjà rassemblés. » (Ésaïe 56:6‭-‬8).

Ce n’est pas le sabbat des Juifs mais « le sabbat de l’Éternel ton Dieu » (Exode 20:10).
Jésus nous dit que « le Fils de l’homme est maître(Seigneur) même du sabbat » (Marc 2:26). Jean l’appelle « le jour du Seigneur » (Apocalypse 1:10).

Le sabbat est un signe entre Dieu et nous le reconnaissant comme notre Seigneur Dieu: un signe de notre allégeance à son autorité dans notre vie; un signe que nous le reconnaissons comme celui qui nous sanctifie (cf Ezéchiel 20:20,12). Et sur la nouvelle terre,  » …à chaque sabbat, Toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Éternel » (Ésaïe 66:23). C’est aussi un signe que nous admettons que nos bonnes œuvres ne peuvent en aucun cas nous sauver de la condamnation de la loi mais que nous nous reposons entièrement et que nous dépendons complètement des mérites de Jésus-Christ, notre Sauveur, lui qui s’est reposé le septième jour dans sa tombe après avoir exécuté avec succès son œuvre de rachat du plan de la Rédemption sur cette terre.

Alors que devrions-nous faire en ce cas?

« Efforçons-nous donc d’entrer dans ce repos..., car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses oeuvres, comme Dieu s’est reposé des siennes. » Hébreux 4:11, 10‭

Par conséquent, nous pouvons bibliquement affirmer que la vraie adoration:

« c’est d’adorer Dieu le Père, le seul vrai Dieu vivant et son unique Fils engendré Jésus-Christ, en esprit et en vérité chaque jour et tout spécialement durant le jour du sabbat qu’il a lui-même sanctifié et mis à part. » 

De plus, vous l’avez peut-être noté, que les trois composantes de l’adoration se retrouvent dans les quatre premiers commandements de Dieu.

Le premier identifie  qui nous devons adorer: Jéhovah. Le deuxième et troisième nous montre comment adorer: sans image, sans fausse propre conception et avec révérence. Le quatrième nous rappelle quand adorer: le sabbat, le septième jour de la semaine.
Quand nous adorons Dieu comme il le demande, c’est la preuve que nous l’aimons de toute notre cœur, de toute notre âme et de toute notre pensée  (cf Matthieu 22:37-40). Ainsi, nous reconnaissons que « le Seigneur notre Dieu est le seul Seigneur » (Marc 12:29, OST).

Les vrais adorateurs font justement ça car ils s’efforcent à être toujours agréable à Celui qui est assis sur son trône et à l’Agneau.

Une réflexion sur « L’ADORATION AU CŒUR DU DERNIER GRAND CONFLIT COSMIQUE! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.