Archives du mot-clé Dieu

Découvrez le lien existant entre le dimanche et la Trinité

Si vous avez lu notre récent article sur Constantin le grand, vous aurez appris que ce dernier a joué un grand rôle dans le changement de l’observation du sabbat (septième jour) au dimanche (premier jour) et de l’adoption du crédo trinitaire de Nicée.

Toutefois, bien que l’empereur a joué un grand rôle dans ces deux cas cités, il n’en est pas l’instigateur. En arrière-plan, il y avait des hommes religieux, des prêtres et des évêques qui influencaient les décisions de Constantin.

Ces hommes avaient des raisons bien définies pour lesquelles ils voulaient de tels changements.

James White, un de nos pionniers adventistes nous décrit « les raisons catholiques pour garder le dimanche ».

1. Parce que « il est également appelé dimanche depuis la vieille appellation romaine Dies Solis, ou jour du soleil. Ce jour était sacré pour les Romains. » « Le dimanche fut le nom donné par les païens au premier jour de la semaine, parce que c’était le jour durant lequel ils adoraient le soleil. »

2. Parce que ce jour « est en l’honneur de Marie, la Vierge Bénie. »

3. Parce que « c’est un jour dédié par les ‘apôtres’ à la très Sainte Trinité. » (James S. White, Review & Herald, 4 avril 1854)

Où dans la Bible on peut lire qu’il faut observer le jour que le soleil est adoré par les paiens pour adorer le Dieu des cieux? Nulle part!

Au contraire, dans la bible, Dieu le considère une abomination:

Et il me fit entrer dans le parvis intérieur de la maison de l’Éternel; et voici, à l’entrée du temple de l’Éternel, entre le portique et l’autel, environ vingt-cinq hommes, qui tournaient le dos au temple de l’Éternel et la face vers l’Orient; ils se prosternaient devant le soleil, vers l’Orient. Alors il me dit: As-tu vu, fils de l’homme? Est-ce trop peu pour la maison de Juda, de commettre les abominations qu’ils commettent ici, pour qu’ils remplissent encore le pays de violence et qu’ils ne cessent de m’irriter? Voici, ils approchent le rameau de leur narine! Mais moi aussi, j’agirai avec fureur; mon œil ne les épargnera point et je n’aurai pas de compassion; quand ils crieront à voix haute à mes oreilles, je ne les écouterai point. Ézéchiel 8:16‭-‬18 OST

Où dans la Bible on peut lire que ‘les apôtres’ ont dédié le jour du dimanche à la très ‘Sainte Trinité’?

Nulle part!

Aucun des apôtres a fait une telle action. Au contraire, on peut lire ceci de l’apôtre Paul:

Toutefois, nous n’avons qu’un seul Dieu, qui est le Père, duquel procèdent toutes choses, et nous sommes pour lui; et un seul Seigneur Jésus-Christ, par lequel sont toutes choses, et nous sommes par lui. 1 Corinthiens 8:6 OST

Il est bon de souligner que l’église Catholique revendique ouvertement ce changement:

Nos opposants [les Protestants] prétendent parfois qu’aucune croyance ne devrait être acceptée dogmatiquement si elle n’est pas explicitement exposée dans les Ecritures (ignorant que ce n’est que par l’autorité de l’Eglise que nous reconnaissons certains Evangiles comme vrai et d’autres pas). Mais les églises protestantes ont elles-mêmes accepté les dogmes tels que la Trinité, pour laquelle il n’existe pas d’autorité aussi précise dans les évangiles …c’est notre revendication, que la tradition seule – fondée sur les enseignements des Apôtres, analysée et approfondie par l’Eglise au fil des siècles, sous les directives du Saint-Esprit promis par Christ – illumine la signification véritable et complète des Ecritures. (Graham Green, The Catholic Church’s New Dogma : L’assomption de Marie, 30 octobre 1950)

Il y a beaucoup qu’on peut dire de cette citation. Notons toutefois, qu’elle accuse que le dogme de la trinité est accepté par les protestants sans aucune autorité précise dans les évangiles.

Elle fait la même accusation aux protestants concernant le dimanche. On lit:

« Nous Catholiques, alors, avons précisément la même autorité pour observer le Dimanche au lieu du sabbat comme nous l’avons pour les autres points de notre croyance, par exemple, l’autorité de l’Eglise du Dieu vivant, la colonne et l’appui de la vérité (l Timothée 3:15); tandis que vous qui êtes Protestants, n’avez aucune autorité pour le faire. Même dans la Bible vous ne trouverez aucune raison pour le faire et vous ne pouvez pas non plus prétendre en trouver ailleurs. Vous comme nous ne suivons que la tradition sur ce point, mais nous le faisons et nous y croyons comme faisant partie de la Parole de Dieu et l’Eglise comme divinement désignée pour la garder et l’interpréter; vous l’appliquez, la dénonçant constamment faillible et un guide peu sûr, ce qui bien souvent, annule l’effet du commandement de Dieu”-Traités Cliffons, Vol. 4, article, ‘Une question pour tous les chrétiens de la Bible,” p. 15.

Je vous prie d’observer le rapport entre l’observation du dimanche et la trinité dans cette déclaration Catholique citée dans The Review and Herald :

Q. Avez-vous une autre façon de prouver que l’Eglise a la puissance d’instituer des festivités et des préceptes ?

R. Si elle n’avait pas une telle puissance, elle n’aurait pas pu faire ce qu’approuvent tous les hommes religieux modernes ; – elle n’aurait pas pu substituer l’observation du Dimanche, le premier jour de la semaine, à l’observation du Samedi le septième jour, un changement pour lequel il n’existe pas d’autorité Scripturaire.

Q. Observez-vous d’autres vérités nécessaires enseignées par l’Eglise, sans être clairement enseignées dans les Ecritures ?

R. La doctrine de la Trinité, une doctrine qu’il est certainement nécessaire de connaître pour le salut, n’est pas explicitement et manifestement présentée dans l’Ecriture, au sens Protestant de l’interprétation privée (22 août 1854, cité du Catéchisme Doctrinal).

Concernant ces deux dogmes, la trinité et l’observation du dimanche comme jour de repos, l’église Catholique fait appel à la tradition et défie les Protestants de trouver des raisons bibliques, sans s’appuyer sur la tradition pour justifier leur adhésion à ces deux doctrines, soi-disant qu’elles clament haut et fort « Sola Scriptura », la Bible et la Bible seule.

Malheureusement, ils ne peuvent pas s’appuyer sur la Bible et la Bible seule. Dans une revue officielle de l’Église Adventiste du Septième jour, publié spécialement dans le but d’expliquer ce qui était en ce moment leurs 27 croyances fondamentales, on lit quelque chose de choquant:

Alors qu’aucun passage scripturaire n’affirme formellement la doctrine de la Trinité, elle est supposée factuelle par les écrivains de la Bible et mentionnée plusieurs fois… Ce n’est que par la foi que nous pouvons accepter l’existence de la Trinité. (Adventist Review, vol. 158, no. 31, juillet 1981, p. 4)

Screen Shot 2017-11-06 at 2.21.42 PM

Officiellement, elle nous dit qu’ils ne sont pas en mesure de fournir des passages scripturaires qui prouvent formellement la doctrine de la trinité et puisqu’ils ne sont pas capable de le prouver formellement, ils vont accepter cette doctrine par la foi.

La foi ne vient-elle pas de la Parole de Dieu (Romains 10;17)? Donc si la Parole ne le dit pas, peut-elle produire la foi nécessaire? Peut-on mettre notre foi en ce que la Parole de Dieu ne dit pas?

Quand on lit, que nous pouvons accepter cette doctrine que par la foi, il nous faut alors poser cette question, la foi en quoi? La foi en la Parole de Dieu, Impossible! Car il n’y aucun passage scripturaire qui affirme formellement la doctrine de la trinité. Il reste quoi alors? La foi en la tradition seule pour accepter cette doctrine. Ce qu’en tant protestants nous dénonçons, mais que les catholiques exaltent. Sommes-nous devenus des catholiques?

Un de nos pionniers a totalement raison de nous avoir avertir du Dieu du dimanche:

Nous allons relever quelques extraits, pour que le lecteur puisse discerner le large contraste entre le Dieu de la Bible mis en lumière par l’observation du Sabbat, et le Dieu enténébré par l’observation du Dimanche. Catéchisme Catholique Abrégé, par le Très Rev. John Dubois, Evêque de New York, p.5. ‘Q. Où est Dieu ? R. Dieu est partout. Q. Dieu voit-il et sait-il toutes choses ? R. Oui, il sait et voit toutes choses. Q. Y a-t-il plus qu’un Dieu ? R. Non, il n’y a qu’un Dieu. Q. Y a-t-il plus d’une personne en Dieu ? R. Oui, en Dieu, il y a trois personnes. Q. Qui sont-elles ? R. Dieu le Père, Dieu le Fils, et Dieu le Saint-Esprit. Q. N’y a-t-il pas trois Dieu ? R. Non ; le Père, le Fils et le Saint-Esprit ne sont qu’un seul et même Dieu.

Ces idées s’accordent bien avec ces fameux philosophes païens… Nous ferions mieux de nous méfier du Dieu du Dimanche, il pourrait bien avoir la même origine que l’observation du Dimanche. » (Joseph B. Frisbie, Review & Herald, 7 mars 1854, The Sunday God, p. 50)

L’institution ecclésiastique qui s’est prétendu changer la sanctification du sabbat (7ème jour) au dimanche (1er jour) est la même qui a changé le seul vrai Dieu vivant de la Bible en un dieu trin, inexistant dans la Bible.

Ne devrions nous pas nous méfier du dieu du dimanche?

Les pièges de Satan contre les observateurs du Sabbat.

«Tandis que le peuple de Dieu approche des dangers des derniers jours, Satan a de ferventes consultations avec ses anges au sujet du plan le plus efficace pour détruire sa foi. Il voit que les églises populaires sont déjà endormies, grâce à son pouvoir séducteur. Par ses sophismes agréables et ses merveilles mensongères, il peut continuer à les maintenir sous sa domination. Il conduit donc ses anges à placer les pièges destinés surtout à ceux qui attendent la venue de Christ et s’efforcent de garder tous les commandements de Dieu.

Le grand trompeur dit: Lire la suite Les pièges de Satan contre les observateurs du Sabbat.

Que voulait dire Jésus dans Jean 10:30?

Dans Jean 10:30, nous lisons cette déclaration de Jésus:

Moi et le Père nous sommes un. Jean 10:30

Que voulait dire Jésus par là?

Nous n’avons pas à spéculer sur ce que Jésus a voulu dire dans Jean 10:30 quand il a dit que lui et son Père sont un, parce que les paroles du Christ, plus loin dans Jean, révèlent exactement ce qu’il voulait dire. Lire la suite Que voulait dire Jésus dans Jean 10:30?

Ellen White a-t-elle changé ses vues au cours des dernières années de sa vie?

Ellen White a-t-elle changé ses vues au cours des dernières années de sa vie?

Voilà une importante question dont la réponse est primordiale à trouver. Ce que l’église, en tant que dénomination, croyait durant le ministère prophétique d’Ellen White, importe peu pour plusieurs. D’autres l’accusent d’avoir changé d’opinion concernant la connaissance du Dieu de la Bible à la fin de sa vie.

Voyons ce qu’elle dit à ce sujet. Et aussi, comment à la fin de sa vie, elle encourageait les adventistes du septième jour a demeuré dans la foi dénominationnelle au sujet de la personnalité du Père et du Fils. Lire la suite Ellen White a-t-elle changé ses vues au cours des dernières années de sa vie?

Comment est-ce que Jésus est-il au milieu de deux ou trois assemblés en son nom?

Jésus, conversant avec ses disciples, leur dit:

Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’euxMatthieu 18:20 LSG

La Bible nous révèle que, lors de son ascension au ciel, Jésus s’est assis à la droite de son Père et est entré dans le sanctuaire céleste oeuvrant en tant que Souverain Sacrificateur (Hébreux 8:1).

Alors, comment est-ce que Jésus peut être présent au milieu de nous lorsque nous nous assemblons en son nom, si il est au ciel?

La réponse est toute simple et l’inspiration nous la fournit. Lire la suite Comment est-ce que Jésus est-il au milieu de deux ou trois assemblés en son nom?

Une justification qui conduit à l’obéissance

Et moi, je suis mort; de sorte qu’il s’est trouvé que le commandement, qui M’ÉTAIT DONNÉ POUR AVOIR LA VIE, m’a donné la mort. Romains 7:10 OST

En effet, Moïse décrit la JUSTICE QUI EST PAR LA LOI, en disant, que l’homme qui fera ces choses VIVRA PAR ELLES. Romains 10:5 OST

Ces deux versets nous démontrent que la loi de Dieu peut accorder la vie et la justice à un individu. Toutefois, pour que la loi puisse gratifier ces deux choses, il faut que cet individu  durant son existence, n’ait JAMAIS transgressé la loi. En respectant la loi ou les dix commandements, elle ne peut le condamner à la mort. Donc, cet individu continuera à vivre abondamment et dans la justice. Lire la suite Une justification qui conduit à l’obéissance

QUE SIGNIFIE ‘ELOHIM’?

Micail Aubourg

Le mot hébreu pour Dieu « Elohim » a toujours été un sujet de grand débat.

Plusieurs disent c’est le mot pluriel pour Dieu. Dès l’Ancien Testament, Dieu essayait de nous dire qu’il était plus qu’une personne ou qu’il était une Trinité, ou qu’on retrouve une pluralité dans la personne de Dieu.

Mais, se peut-il qu’il y a une définition du mot qu’on nous répète rarement, pour ne pas dire jamais? Lire la suite QUE SIGNIFIE ‘ELOHIM’?

DIEU A ENVOYÉ SON PROPRE FILS

Micail Aubourg

Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché.Romains 8:3

Dieu n’a pas envoyé un ange ou un simple compagnon pour régler le problème du péché.

Mais son propre Fils, il envoya. Celui qui était ‘l’empreinte de sa Personne, le reflet de sa gloire‘ (cf Hébreux 1:2), et Son image (cf Colossiens 1:15, 2 Corinthiens 4:4). Celui en qui Dieu a voulu que toute plénitude de la divinité habitât corporellement (cf Colossiens 1:19, 2:9). Celui à qui Dieu donna son Esprit sans mesure (cf Jean 3:35).

Dieu a donné son Fils bien-aimé, en qui Il a mis toute son affection (Cf Matthieu 3:17; 17:5). C’est à dire que Dieu aime son Fils d’un amour infini.

Malgré tant d’amour, Il accepta de donner son unique Fils pour mourir pour nous (car le Fils s’est offert volontairement et fait toujours la volonté de son Père. cf Jean 10:17-18, 15:10).

« Le plan du salut, qui prévoyait l’immolation de “l’Agneau sans défaut et sans tache”, avait été formé “avant la création du monde 1 Pierre 1 : 19, 20 ; Apocalypse 13 : 8”. Et néanmoins, ce ne fut pas sans lutte que le Roi de l’univers consentit à abandonner son Fils à la mort pour une race coupable. » (Patriarches et Prophètes, p.42)

Mais « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son seul Fils engendré afin que quiconque croit en lui ne périssent point, mais qu’ils aient la vie éternelle. » Jean 3:16 King James Version Française.

Admirez le grand sacrifice infini que le Père a consenti. Et soyez étonnés et remplis d’allégresse. Lire la suite DIEU A ENVOYÉ SON PROPRE FILS

Le sabbat: jour commémoratif de la création de Dieu

Micail Aubourg

Bien que la plupart des cantiques dans le livre des Psaumes étaient destinés à être chantés le jour du sabbat, lors des services d’adoration. Cependant, le Psaume 92 est un cantique, qui fut spécialement dédié pour ce jour (cf Ps 92:1).

David reconnaît que c’est un jour mis à part pour célébrer la grandeur de Dieu et de s’émerveiller de son oeuvre créatrice.  C’est pourquoi, en réfléchissant à tout ce que Dieu a fait, il s’écrie « que tes œuvres sont grandes, ô Éternel! » (Psaume 92:6).  Lire la suite Le sabbat: jour commémoratif de la création de Dieu

L’ADORATION AU CŒUR DU DERNIER GRAND CONFLIT COSMIQUE!

Micail Aubourg

La Bible nous révèle que l’adoration sera au cœur du dernier grand conflit dans ce monde. (Cf Apocalypse 13:11-18; 14:9-12). De ce fait,  il nous est primordial de connaître de quoi consiste la vraie adoration.

Qu’est-ce que l’adoration?

« Honorer la Divinité en lui rendant le culte qui lui est dû. » (Wiktionnaire)

Lire la suite L’ADORATION AU CŒUR DU DERNIER GRAND CONFLIT COSMIQUE!